L’introduction en Bourse de la cimenterie d’Aïn Kebira reportée, victime de l’emprunt...

L’introduction en Bourse de la cimenterie d’Aïn Kebira reportée, victime de l’emprunt obligataire

116
SHARE

Prévue initialement pour ce mois d’avril, l’introduction en Bourse de la cimenterie d’Aïn Kebira a été reportée à une date ultérieure. Début février, la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) avait donné son aval à une introduction de cette entreprise publique en Bourse via une augmentation de capital de 18 953 600 000 DA.

Mais le 2 mars, Abdelmalek Sellal annonçait le lancement d’un emprunt obligataire national. But : collecter plusieurs dizaines de milliards de dinars pour financer le déficit budgétaire colossal de l’État. Pour y parvenir, le gouvernement a mis en place une véritable amnistie fiscale rémunérée.

Résultat, l’introduction en Bourse de la cimenterie se trouve très fortement concurrencée par l’emprunt de l’État. D’où la décision de la reporter.

Source de l'article : cliquez-ici