À cause du blocage des importations: La pièce de rechange plus chère...

À cause du blocage des importations: La pièce de rechange plus chère chez les concessionnaires automobiles

102
SHARE

d-la-piece-de-rechange-plus-chere-chez-les-concessionnaires-automobiles-640d1.jpgÀ peine les programmes d’importation de véhicules neufs débloqués que les concessionnaires automobiles font face à une nouvelle contrainte, qui risque d’éprouver davantage ce segment d’activité. Le gouvernement a pris, en effet, selon nos sources, la ferme décision de bloquer l’importation de la pièce détachée, dont l’emballage ne contient pas d’étiquetage en arabe. La mesure en elle-même n’est pas nouvelle. Elle date de 2009, du temps où El-Hachemi Djaâboub dirigeait le département du Commerce après avoir pris en main la gestion du secteur de l’industrie et des mines.

Sauf qu’elle est restée aussi longtemps pratiquement inapplicable en raison de l’absence d’une terminologie
homologuée pour pouvoir se recouper dans des millions de références différentes. Dernièrement, les concessionnaires ont été astreints à procéder à l’étiquetage en arabe dans l’enceinte portuaire. Le cas échéant la marchandise n’est pas libérée. Ils dépensent ainsi quelque 400 000 DA par container. Ces frais supplémentaires sont répercutés sur le prix au détail de la pièce de
rechange, vendue aux clients de 35 à 40% plus cher. En parallèle, les importateurs libres sont dédouanés, pour l’heure du moins, de cette obligation.

Source de l'article : cliquez-ici