Algérie-E-éducation: projet pilote d’une classe immersive dans un établissement du Centre du...

Algérie-E-éducation: projet pilote d’une classe immersive dans un établissement du Centre du pays

84
SHARE

articles-Alfatron_You_Tab_M7001_02_235153511.jpgL’entreprise nationale « Alfatron », spécialisée dans le montage et l’installation des équipements informatiques, a conclu un accord avec le Ministère de l’Education nationale pour le lancement d’un projet pilote d’une classe immersive dans un établissement du Centre du pays, a-t-on appris mardi du DG de l’entreprise, Habib Ghazi.

La classe immersive est un nouveau concept de la « E-éducation », utilisée dans certains pays occidentaux depuis plusieurs années. Il s’agit d’un espace pédagogique équipé des dernières technologies, qui fait « appel à tous les sens pour apprendre : le toucher, la vue, l’ouïe », explique ce responsable.

Dans cet espace modulable, les murs, le sol et le mobilier sont des éléments interactifs. Il y a un TBI (Tableau blanc interactif) et des tablettes mais aussi des tables interactives, un mur relié à une « Kinect » (un périphérique permettant de contrôler des jeux vidéo) et un écran de projection en réalité augmentée.

Ce concept qui garantit un « apprentissage ludique » intervient dans un contexte où plusieurs pays ont entamé des chantiers de refondation de l’école avec d’importantes promesses sur le numérique et où les avancées technologiques ouvrent de nouvelles perspectives pédagogiques.

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, n’a cessé depuis la prise de ses fonctions d’insister sur la nécessité de moderniser du système éducatif et de réorienter le numérique, déjà très présent dans la vie des élèves, vers une meilleure utilisation.

Le directeur d’Alfatron a, par ailleurs, déclaré que son entreprise est en négociation avec des opérateurs économiques sur la possibilité de financer trois autres projets pilotes de classes immersives  à l’Ouest, à l’Est et au Sud du pays « de façon à donner la possibilité aux élèves des quatre coins du pays de découvrir ces nouveaux procédés pédagogiques », a-t-il souligné.

Source de l'article : cliquez-ici