ESS : Des preuves accablantes contre Chaouchi…

ESS : Des preuves accablantes contre Chaouchi…

101
SHARE

large-ess-belhani-a-ete-opere-hier-3be63.jpgC’est hier que le portier sétifien, Belhani, a été opéré   à Sétif à la clinique Mehabi. Belhani y a été reçu  vers midi et opéré par le professeur Bougehgouh, un spécialiste en chirurgie des os. Un rapport médical détaillé a été ajouté au dossier en ce qui concerne la plainte qui sera déposée contre Chaouchi. En effet, la direction de l’ESS veut que le gardien de but du MCA s’explique devant les juges après ce qu’ils ont qualifié d’agression contre Belhani.
Des preuves accablantes contre Chaouchi
Le moins que l’on puisse dire est que la direction de l’ESS ne veut rien laisser au hasard dans cette affaire. Les dirigeants sétifiens sont en possession dune vidéo qui accable Chaouchi. L’extrait, dont une copie sera transmise à la justice, montrerait clairement l’agression de Chaouchi  contre Belhani. On estime du côté des dirigeants de l’ESS que les coups portés par Chaouchi ont entraîné  des fractures diverses  de la main chez leur joueur, ce qui a entraîné un arrêt de travail de trois mois. Une incapacité qui, si elle est retenue par les juges, entraînerait de graves conséquences pour Chaouchi.
L’avocat du club se chargera du dossier
C’est un avocat qui a l’habitude de travailler avec la direction du club sétifien qui se chargera de finaliser le dossier de plainte contre Chaouchi. L’homme de loi est sur le point de compléter le dossier avant de le transmettre à la justice et cela en accompagnement d’une plainte qui sera déposée contre Chaouchi.
Une agression de dos
Ceux qui étaient témoins de la scène affirment que Belhani a été agressé alors qu’il tournait le dos à Chaouchi. C’est d’ailleurs ce que monteraient les images vidéo. Le gardien sétifien ne s’attendait donc pas à une agression de la part de son homologue du MCA.
Chaouchi risque gros, au cas où…
Le dossier qui sera présenté par le défendeur de l’ESS fait état d’une agression caractérisée de dos, avec images vidéo à l’appui. Il y aura dans le dossier un certificat attestant d’une incapacité de travail de trois mois et un dossier médical. Ce dernier document décrit dans le détail les lésions qui ont été occasionnées à Belhani et aussi les soins qui lui ont été prodigués, dont une intervention chirurgicale. Tout cela fait que, si la justice prend en considération toutes ces pièces, le gardien de but du MCA se retrouverait dans une situation très compliquée. Décodé, cela veut dire que Chaouchi risque gros dans cette affaire.
Le médecin légiste a rédigé un rapport
Pour que le dossier médical puisse faire foi, il doit nécessairement être accompagné du rapport du médecin légiste. C’est Hammar en personne qui s’est chargé de présenter au praticien un dossier médical. Le médecin légiste a eu aussi à examiner les blessures de Belhani   afin d’établir un compte rendu qui aura une importance capitale dans la décision des juges.
Une licence africaine de perdue
Belhani étant indisponible pour une période qui dépassera très certainement les trois mois, il ne prendra pas part à plusieurs matchs de poules en ce qui concerne la Ligue des champions. La direction de l’ESS se trouve donc dans l’obligation de recruter un gardien de but. Ce qui lui vaudra de perdre une licence africaine.
Le préjudice sportif sera quantifié
Le fait de perdre une licence africaine et de recruter un nouveau gardien de but a un coût, selon les dirigeants de l’ESS. Un expert aura à quantifier ce préjudice et des dédommagements seront exigés à Chaouchi, dans le cas où ce dernier est reconnu coupable par les juges. C’est dire que les déboires du portier algérois dans cette affaire seront loin de se terminer. Un bras de fer qui durera dans le temps et une procédure judiciaire à n’en plus finir a bel et bien débuté entre la direction de l’ESS et Chaouchi.
Hammar promet de tout  déballer
Pour le moment, le président de l’ESS s’est gardé de faire le moindre commentaire sur les incidents qui se sont déroulés vendredi dernier à Bologhine et l’agression de Chaouchi à l’encontre de Belhani. Cela ne veut pas dire que Hammar va occulter cette affaire. Il a promis de tout révéler lors d’une conférence de presse qu’il animera le 31 mai ou le 1er juin, lors de la présentation du nouvel entraîneur.

Source de l'article : cliquez-ici