France : un couple d’algériens escroqué

France : un couple d’algériens escroqué

120
SHARE

C’est une histoire bien malheureuse que rapportent les médias français. Au début du mois de mai, le quotidien régional La Voix du Nord racontait la mésaventure d’un couple de retraités algériens, victimes d’une escroquerie de la part d’un de leur proche.

Les deux personnes, un homme de 84 et sa femme de 70 ans, profitaient de leurs retraites pour séjourner longuement en Algérie. L’homme, longtemps employé dans l’industrie du nord de la France et résidant à Maubeuge, avait confié ses démarches administratives à un commerçant local, rapporte le journal français. C’est ce même commerçant, un « ami » depuis plusieurs années, qui escroquait régulièrement le couple. Il bénéficiait d’une « procuration (…) du chéquier et de la carte bancaire », explique l’épouse, ce qui lui aurait permis de soutirer un montant total 60 000€ sur une retraite mensuelle de 1 400€. Un « manège qui aurait duré quatre ans » ajoute le journal.

Quand le couple finit par s’apercevoir que les comptes bancaires sont dans le rouge, l’escroc leur explique que la pension est passée à 150€. Plus grave encore, les deux personnes âgées se voient délester de leur logement.

Lorsqu’en 2015, elles décident de revenir en France, les deux victimes apprennent que l’immeuble dans lequel elles résidaient à été détruit par l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine sans qu’elles n’en soient informées et « tous leurs effets personnels ont disparu ». Leur « ami » les reloge alors dans un studio insalubre. En plus de l’argent détourné vers son compte, ce dernier a contracté des dettes à hauteur de 18 000€ pour lesquelles les victimes « sont poursuivis ». Afin de faire face à ces factures et loyers impayés et pour permettre au couple de retrouver un logement fixe, des habitants ont fait un premier appel aux dons visant à récolter la somme de 6 500€.

Le commerçant mis en cause a disparu et une plainte a été déposée contre lui au mois d’avril.

Source de l'article : cliquez-ici