Le citoyen appelé à intégrer la réalité de la sismicité du nord...

Le citoyen appelé à intégrer la réalité de la sismicité du nord du pays (CRAAG)

92
SHARE

b9814426401a360c3e97fe51d7001d10_L.jpgLe citoyen est appelé à intégrer la réalité selon laquelle la région du Nord du pays est une région sismique, a recommandé lundi à Alger, le Directeur général du Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG), Abdelkrim Yellès Chaouch.

« Il faut que le citoyen intègre cette réalité de la sismicité de la région du Nord en raison du rapprochement du continent africain et de la zone euro-asiatique », a expliqué à l’APS, le responsable du CRAAG.

Il a souligné que l’activité sismique enregistrée ces dernières jours, marquée notamment par le séisme d’une magnitude de 5,3 qui a eu lieu dans la soirée du samedi à dimanche dans la wilaya de Médéa, « permet le relachement de l’énergie sismique dans cette zone ».

« Ce relachement de l’énergie se manifeste par cette série de petites secousses et parfois par des secousses modérées comme celle enregistrées dans la soirée de samedi à dimanche ».

M. Yellès a relevé que l’activité sismique que connait le Nord du pays « se manifeste par une sismicité quotidienne marquée par 2 à 3 secousses par jour, généralement, non-ressenties par la population et parfois par des secousses concentrées dans des régions particulières comme Hamam Melouane (Blida), Béjaia, Aïn Azel et actuellement à Mihoub (Médéa) ».

Le séisme d’une magnitude de 5,3 sur l’échelle de Richter survenu dans la soirée du samedi à dimanche dans la wilaya de Médéa a été suivi par une série de répliques (dimanche et lundi) d’une magnitude variant entre 3,4 et 4,4 degré  dans la même région de Mihoub, selon le CRAAG.

Source de l'article : cliquez-ici