Une cérémonie au Caire à l’occasion de la publication de la version...

Une cérémonie au Caire à l’occasion de la publication de la version arabe du livre sur l’Emir Abdelkader

129
SHARE

67e9ef384cf7175cbce1e949214bd2e0_L.jpgLE CAIRE- Une cérémonie a été organisée dimanche  soir à l’ambassade d’Algérie au Caire à l’occasion de la publication par le centre d’édition « El Ahram » de la version arabe du livre « Le faucon du désert, Abdelkader et l’occupation française de l’Algérie », avec une préface du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités politiques, diplomatiques, culturelles et médiatiques dont le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil el Arabi, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi et son homologue égyptien, Hilmi el Mounemnem, outre des personnalités du Parlement arabe, du Conseil de la Nation et de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Dans une allocution inaugurale de la cérémonie, l’ambassadeur d’Algérie au Caire, son délégué permanent auprès de la Ligue arabe, Nadhir el Arbaoui, a souligné les grandes qualités et le rôle de cette illustre personnalité dans l’histoire de l’Algérie et de la Nation arabo-musulmane.

« Le parcours de ce grand homme nous comble de fierté et de gloire. La satisfaction est grande et l’honneur si immense de lire sur les hauts faits et grands hommes de notre histoire algérienne dans les ouvrages des autres et de les découvrir à travers leur regard. C’est là un motif d’orgueil qui donne

un sens nouveau et procure un sentiment singulier de notre identité algérienne arabo-musulmane », a-t-il rappelé citant un extrait de la préface du Président Bouteflika concernant l’Emir Abdelkader.

De son côté, le secrétaire général de la Ligue arabe a indiqué que l’Emir Abdelkader comptait « parmi les personnalités qui ont impétueusement défendu les droits à la liberté et à l’indépendance sans oublier qu’il était initiateur du projet de l’union des Etats arabes ».

Il n’a pas manqué de rendre hommage au Président Bouteflika pour son initiative de préfacer le parcours du leader Abdelkader.

Le ministre égyptien de la Culture a affirmé quant à lui, que l’Emir Abdelkader « représente l’Islam soufie qui nous a inculqué nationalisme et soufisme ».

M. Mihoubi a, lui, insisté sur l’importance de l’édition de cet ouvrage qui traduit « l’intérêt du monde arabe accordé aux leaders qui ont défendu  l’indépendance », saluant le rôle de l’Egypte dans le soutien de la révolution algérienne et qui lui a coûté une agression en 1956.

L’ambassadeur algérien a offert à la fin de la cérémonie, un exemplaire du livre à l’assistance.PS

Source de l'article : cliquez-ici