Femmes au foyer activant dans l’informel: 1.038 nouvelles immatriculées depuis juillet 2015...

Femmes au foyer activant dans l’informel: 1.038 nouvelles immatriculées depuis juillet 2015 à Oran

128
SHARE

79609b1cd4435e5360fb647028b916ef_L.jpgORAN – Seules 1.038 femmes au foyer activant dans l’informel se sont affiliées à la Caisse d’assurance des non-salariés (Casnos) d’Oran, depuis le lancement de l’opération régularisation de la situation de cette catégorie dans le cadre des dispositions de la loi de finances complémentaire 2015, a-t-on appris mardi de cet organisme.

La Directrice de la Casnos-Oran, Mme Karima Benhadjar, a déploré le manque d’enthousiasme de ces femmes versées dans l’informel, précisant que les intéressées sont surtout des couturières, des coiffeuses et des préparatrices de gâteaux traditionnels qui ont décidé de franchir le pas en s’affiliant à la sécurité sociale et bénéficier des multiples avantages stipulés par la loi de finance complémentaire 2015.

Par contre, la gent masculine est plus nombreuse à entreprendre les démarches de régularisation puisqu’ils étaient au nombre de 7.300 nouveaux immatriculés depuis le lancement des opérations, en juillet 2015, a précisé cette responsable.

Par ailleurs, selon la même source, quelque 2.469  – dont 284 femmes- ont bénéficié d’un échéancier de paiement dans le cadre des mesures de la loi de finance qui permettent aux adhérents qui ne sont pas à jour de régulariser leur situation en leur établissant un calendrier de paiement, exonéré des majorations et des pénalités constatés à l’issue du versement de la dernière échéance due.

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale  avait fixé une échéance à cette mesure pour le 31 mars 2016 avec la reconduite des majorations et pénalités. « Une nouvelle note ministérielle a prolongé cette échéance au 30 juin prochain », a rappelé Mme Benhadjar, éxhortant les débiteurs qui n’ont pas encore régularisé leur situation, notamment les femmes au foyer à saisir cette nouvelle opportunité qui leur est offerte.

L’article 60 de la LFC 2015 stipule que « toute personne active occupée, non assujettie à la sécurité sociale, peut s’affilier volontairement à la sécurité sociale auprès du régime des salariés pour le bénéfice des prestations en nature de l’assurance maladie et maternité, moyennant le versement mensuel d’une cotisation à sa charge au taux fixé à 12%, assise sur une assiette dont le montant est égal au salaire national minimum garanti (SNMG) ».

Les commerçants ambulants, femmes au foyer, paysans ou tout autre travailleur de l’informel peuvent prétendre, grâce à ce dispositif, à la carte « Chifa », au remboursement des frais médicaux, au congé de maladie et à une cotisation pour la retraite.

Les adhérents âgés de moins de 55 ans peuvent régulariser leur situation depuis le début d’activité et bénéficier des mêmes mesures. De même qu’il peut bénéficier du rachat de cotisations à l’âge de la retraite s’il ne réunit pas les 15 années de cotisations, rappelle-t-on.

Source de l'article : cliquez-ici