Forum de formation et d’information en tamazight au profit des responsables de...

Forum de formation et d’information en tamazight au profit des responsables de la communication

95
SHARE

7dcc53782ddb174adf5f6d1425fad58e_L.jpgALGER- Un forum de formation et d’information en langue tamazight a été organisé lundi à Alger par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) en coordination avec le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA) au  profit des responsables des cellules d’accueil et d’orientation des agences et structures de la CNAS.

Placé sous le slogan « Tamazight, une passerelle de communication », ce forum de deux jours qui se déroulera sous forme d’ateliers, est destiné aux responsables des cellules d’accueil et d’orientation des 49 agences de wilaya de la CNAS à travers le territoire national.

Au cours de ce symposium, deux agents par wilaya seront formés pour qu’ils dispensent à leur tour des formations au sein de leurs agences respectives pour initier les chargés d’accueil et d’orientation à un lexique spécifique en Tamazight.

Ce forum qui regroupe 120 participants, a pour but de concrétiser le programme d’actions de la CNAS, notamment dans son volet de communication et d’information à travers la promotion de la communication de proximité avec les franges de la société, a-t-on expliqué sur place.

Il s’agit aussi de faire connaître aux responsables et agents de la communication les meilleures méthodes de conduite et de comportement avec les citoyens parlant la langue tamazight, dans l’objectif de rapprocher l’administration du citoyens.

Le forum est encadré par des enseignants, des universitaires et chercheurs des départements de langue et culture amazighes des universités de Tizi Ouzou, Batna, Bejaia et Bouira.

Dans son allocution d’ouverture, Seif El Hak Chorafa, représentant du Premier ministre, a indiqué que ce forum se situe dans le contexte de l’officialisation de tamazight, précisant qu’il traduit la volonté politique du gouvernement à l’introduction effective de tamazight et sa consolidation au sein de la société et des institutions.

De son côté, le directeur général de la CNAS, Hassan Tidjani Heddam, a relevé que cette session de formation et d’échange constitue une première initiative fondatrice d’un processus continu de soutien à un des aspects de l’exercice du service publics par les employés de la CNAS vis-à-vis des usagers, soulignant qu’il s’agit « d’optimiser la communication et la compréhension mutuelle dans ce cadre ».

Pour le DG de la CNAS, tamazight qui est présente dans les médias, est « nécessairement » appelée à se développer de manière « considérable » dans la communication avec les citoyens en sensibilisant les employés et les gestionnaires à tenir compte du contexte linguistique dans lequel ils exercent.

« L’objectif, est l’amélioration qualitative des conditions d’exercice du travail d’accueil et d’orientation en mettant en exergue des connaissances linguistiques et les expériences d’échanges », a encore ajouté M. Heddam.

De son côté, le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad a indiqué que la mission de l’institution qu’il préside est de « s’impliquer davantage dans l’affirmation de tamazight en tant qu’outil moderne contribuant à la cohésion sociale, au développement et à l’innovation scientifique, littéraire et culturelle ».

« La Constitution amendée rehausse la place de tamazight dans l’échiquier institutionnel national et vise l’ancrage de cette langue sur le terrain de la recherche, sa promotion et son rayonnement sur l’ensemble du territoire national », a-t-il dit, estimant aussi que ce forum est « le début d’une phase plus ardue et plus subtile qui demande une démarche intelligente, précautionneuse et réfléchie ».

Source de l'article : cliquez-ici