JSK : La libération de Saâyoud mise à prix !

JSK : La libération de Saâyoud mise à prix !

94
SHARE

large-jsk-la-liberation-de-saayoud-mise-a-prix-308aa.jpgToujours dans la perspective du recrutement, les dirigeants de la JSK ne laissent passer aucune journée sans prendre attache avec un joueur. Alors que nous avons déjà annoncé une première liste de 7 joueurs convoités, la deuxième liste commence à s’agrandir. En effet, une source bien informée nous a confié que le président Hannachi est revenu à la charge pour un autre joueur qu’il souhaiterait recruter dès cet été. Il s’agit du meilleur buteur du DRBT, Amir Saâyoud. Ce dernier, qui a déjà émis le vœu de changer d’air, a déclaré qu’il était prêt à rejoindre la JSK. Mais le seul point noir, c’est le fait qu’il soit sous contrat et qu’il n’a pas encore son destin entre les mains. De ce fait, la JSK doit d’abord passer par la direction du DRBT pour essayer de racheter sa lettre de sortie. Et d’après nos sources, le président du club de l’Est a déjà accepté de céder son joueur mais pas gratuitement. Autrement dit, l’équipe qui souhaiterait recruter Saâyoud doit mettre le paquet pour l’enrôler. Pour le moment, le président Hannachi s’est déjà présenté avec une première offre, mais qui est restée sans réponse. Il faut donc patienter quelques jours. Affaire à suivre.
La JSK doit casser la tirelire pour l’enrôler
Après une saison exceptionnelle avec le nouveau promu de la Ligue 1 Mobilis, Saâyoud attire de plus en plus les convoitises. En plus de la JSK, plusieurs autres clubs souhaitent le recruter à l’image du Mouloudia d’Alger. Mais pour que le joueur soit kabyle, Hannachi doit casser sa tirelire et sortir le grand jeu. Renforcer l’effectif avec un joueur de la trempe de Saâyoud serait bénéfique pour l’équipe.

«Jouer à la JSK m’intéresse mais mon destin n’est pas entre mes mains»

Une fois le contact relancé, nous avons pris attache avec Amir Saâyoud pour qu’il nous parle de son avenir. Il nous a expliqué qu’il est prêt à rejoindre la JSK si le président Hannachi trouve un accord avec la direction du DRBT du moment qu’il est encore sous contrat.

À propos de votre contact avec la JSK, qu’avez-vous à dire là-dessus ?
Effectivement, j’ai été approché par la JSK mais je ne peux rien dire de plus pour le moment. Je suis en vacances avec ma famille et je ne pourrais accepter vu que je ne suis pas encore libre. Donc, je préfère attendre mon retour en Algérie pour en savoir davantage.
Le problème qui se pose, c’est le fait que vous soyez toujours sous contrat n’est-ce pas ?
Voilà, je suis encore sous contrat avec le DRBT jusqu’en 2017, donc je ne peux pas changer d’air sans l’accord de la direction. Je dois d’abord récupérer mes papiers pour pouvoir jouer dans un autre club. Et cela risque de ne pas être facile.
Avez-vous eu une discussion avec votre président ?
Oui, je l’ai rencontré et je lui ai fait savoir que je voudrais quitter le club cet été. Il m’a clairement dit qu’il accepterait de me céder pour le plus offrant. Donc, je jouerai pour l’équipe qui sera capable de racheter mon contrat.
Sincèrement, ça vous intéresse de jouer à la JSK ?
Bien sûr, je ne pense pas qu’il existe un joueur qui ne rêve pas de défendre le maillot de la JSK. J’ai toujours voulu porter le maillot jaune et vert mais dommage, je ne suis pas libre et je ne pourrai pas choisir ma future destination. Il faut que le président Hannachi trouve un accord avec le DRBT pour que je puisse venir. Peut-être qu’ils finiront par trouver une solution.
Donc le fait que le club a été qualifié à la Coupe d’Afrique vous motive pour le rejoindre ?
Effectivement, jouer une Coupe d’Afrique m’intéresse énormément. C’est un défi à relever et je suis quelqu’un de très optimiste. J’espère que les deux clubs trouveront un terrain d’entente. Pour le moment je préfère ne pas en dire plus car je n’ai pas le droit, vu que je dois respecter mes engagements avec mon club. Je suis professionnel et j’évite de causer des problèmes.

Source de l'article : cliquez-ici