Le Brent repasse sous les 50 dollars

Le Brent repasse sous les 50 dollars

96
SHARE

ABB-Station-Algeria.jpgLe pétrole était en baisse lundi, pâtissant de la hausse du dollar face aux autres devises dans des échanges peu animés en raison d’un jour férié à New York et à Londres. le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en juillet, cédait 32 cents à 49 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents à 49,15 dollars.

«Le pétrole est légèrement en recul aujourd’hui en raison de la hausse du dollar alors que la production au Canada devrait reprendre», observent les analystes de CM-CICS.

L’or noir est plombé par la disposition affichée vendredi par la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen à rehausser les taux d’intérêt «dans les mois qui viennent» si l’économie américaine le permet.

Ces propos ont contribué à regonfler le dollar face aux autres devises, ce qui pèse sur l’or noir. Toute hausse du billet vert renchérit en effet les achats de pétrole pour les acheteurs munis d’autres devises, le baril étant libellé en dollars.

Le marché devrait s’activer jeudi, grand rendez-vous de la semaine, avec la réunion des membres producteurs de l’OPEP à Vienne. «Cette réunion régulière, prévue de longue date donc, ne devrait toutefois  pas révolutionner le marché du pétrole», préviennent les analystes du courtier

Aurel BGC. «Les membres de l’organisation vont discuter d’un gel de la production mais le débat est presque hors sujet désormais alors que les prix ont opéré un virage haussier, aidé par la baisse de la production en Amérique du Nord», observent-ils, estimant que la probabilité d’un accord était «faible» jeudi.

Source de l'article : cliquez-ici