Sortie de la 43e promotion d’officiers ingénieurs à l’Ecole militaire polytechnique

Sortie de la 43e promotion d’officiers ingénieurs à l’Ecole militaire polytechnique

147
SHARE

a9f21538ffd82aa3c7632475c54f5045_L.jpgL’Ecole militaire polytechnique Taleb Abderahmane de Bordj El Bahri (Alger) a abrité mardi la sortie de la 43ème promotion d’officiers ingénieurs, composée de 231 ingénieurs qui ont accompli une formation dans les spécialités de génie informatique, génie électrique, génie mécanique et géniechimique.

La sortie de cette promotion, baptisée au nom du martyr Mohamed Tahar Hendaoui (dit Djelloul), a été présidée par le Général major et Commandant de la 1ère Région militaire, Habib Chentouf, en présence du directeur de l’Ecole, le Général Salim Grid, ainsi que des officiers supérieurs du ministère de la défense nationale (MDN).

Le Commandant de l’école a mis en exergue, dans son allocution, « les efforts accomplis en matière de formation afin d’atteindre la professionnalisation à travers le savoir et la compétence », exhortant, à l’occasion, les élèves sortants à accomplir leur mission « avec abnégation ».

Après le passage en revue des promotions sortantes, les élèves officiers ont prêté serment avant la remise des grades et diplômes aux majors des différentes promotions, puis la passation de l’emblème national à la promotion suivante.

Une exposition scientifique a été organisée en marge de cette cérémonie au cours de laquelle ont été présentés des projets de fin d’études des officiers ingénieurs de la 43ème promotion, ainsi que d’autres projets de recherche et de formation inscrits dans le cadre de la post-graduation.

Le Commandant de la 1ère Région militaire a, par ailleurs, remis des cadeaux symboliques à la famille du martyr Mohamed Tahar Hendaoui  dont la 43e promotion porte le nom.

Né le 22 janvier 1935 à Ain Touila (Khenchela), le martyr Mohamed Tahar Hendaoui rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale en 1955 dans les Aurès où il était chargé de la mission de l’acheminement jusqu’à 1956.  Il a occupé des postes de responsabilité au sein de l’ALN et est tombé

au champ d’honneur le 16 janvier 1960 à Meskiana.

Source de l'article : cliquez-ici