Université/Les diplômés algériens ne sont “pas bien formés dans des spécialités scientifiques...

Université/Les diplômés algériens ne sont “pas bien formés dans des spécialités scientifiques et mathématiques”

201
SHARE
Université/Les diplômés algériens ne sont “pas bien formés dans des spécialités scientifiques et mathématiques”

Un expert de la Banque Mondiale déplore : les diplômés algériens comme tous les universitaires originaires de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) ne sont “pas bien formés dans des spécialités scientifiques et mathématiques”. 

Il s’agit d’un véritable problème qui empêche le développement de l’Algérie et des autres pays de la région MENA, dénonce  Shantayanan Dearajan, économiste en chef pour la région MENA à la Banque mondiale, en visite à Alger à l’occasion de la 5ème conférence régionale sur l’amélioration de gouvernance et de la qualité dans l’enseignement supérieur. Cet expert a regretté que la même région MENA, à laquelle appartient l’Algérie, connaisse aujourd’hui un “certain déclin” et souffre de la “mauvaise qualité de son enseignement”.

Shantayanan Dearajan a expliqué que la mauvaise formation universitaire est à l’origine du taux de chômage qui demeure élevé “chez les diplômés universitaires”. Partant de ce constat, la grande majorité des diplômés universitaires de la région MENA sont forcés de s’orienter vers la Fonction publique et des postes administratifs, regrette cet expert en estimant que “ces diplômés deviennent des bureaucrates”. Il a ajouté enfin que “la formation des étudiants” en Algérie comme dans les autres pays de la région MENA “devrait être adaptée aux demandes et exigences du secteur économique privé, lequel privilégie les diplômés en sciences exactes et mathématiques”.

Source de l'article : cliquez-ici