Trump multiplie les propos antimusulmans, deux bombes désamorcées en Tunisie, un gros...

Trump multiplie les propos antimusulmans, deux bombes désamorcées en Tunisie, un gros baron de la drogue arrêté au Maroc…

134
SHARE

Jordanie : 6 morts dans un attentat près de la frontière syrienne

Six militaires ont péri mardi dans un attentat suicide à la voiture piégée dans une région désertique de Jordanie, à la frontière avec la Syrie. Le roi Abdallah II s’est rendu au QG de l’armée à Amman, où il a promis de « frapper avec une main de fer quiconque qui tente de porter atteinte à la sécurité du pays ou de ses frontières ». La voiture piégée a explosé dans la région de Rokbane (nord-est), faisant six morts (4 gardes-frontières, un membre des services de sécurité et un agent de la protection civile) ainsi que 14 blessés. Ce genre d’attaques est rare en Jordanie qui participe depuis 2014 à la coalition internationale conduite par les États-Unis contre l’État islamique, implanté en Syrie et en Irak, pays voisins du royaume. (Lire)

Belgique : un suspect arrêté après une alerte à la bombe dans un centre commercial

Un homme portant une ceinture explosive factice a provoqué une fausse alerte mardi matin aux abords d’un centre commercial de Bruxelles, dans un contexte de menace terroriste planant toujours sur la capitale belge, trois mois après les attentats qui l’ont frappée. L’alerte, déclenchée à 05h30, a été prise d’autant plus au sérieux que le centre commercial en question, City 2, faisait partie des sites mentionnés ces derniers jours dans les médias belges comme une cible potentielle d’attaques. C’est le suspect lui-même qui aurait appelé les forces de l’ordre. Après analyse et recherche, il a pu être établi que sa ceinture n’était pas explosive. L’homme serait un déséquilibré, et aucun engin explosif n’a été retrouvé sur place par les démineurs. (Lire)

Tunisie : deux engins explosifs désamorcés près de la Mosquée Bilal à Jendouba

La Brigade de détection et de neutralisation d’explosifs a désamorcé deux engins explosifs à Jendouba, au nord-ouest de la Tunisie. Les bombes ont été découvertes lundi soir par une patrouille sécuritaire près de la Mosquée Bilal, non loin de la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et de Gestion. Des terroristes s’étaient retranchés dans ce quartier qui abrite la Mosquée Bilal. Certains d’entre eux avaient été éliminés dans des attaques terroristes perpétrées au Kef et à Kasserine. (Lire)

France : le cimentier Lafarge aurait travaillé avec l’État islamique en Syrie

La cimenterie du groupe français Lafarge à Jalabiya, dans le nord de la Syrie, aurait payé des taxes à l’État islamique entre 2013 et 2014, afin de continuer à fonctionner pendant la guerre, révèle le journal Le Monde. À partir de 2013, la présence de l’organisation État islamique (EI) dans la région a contraint la cimenterie à négocier des droits de passage aux checkpoints tenus par les daechistes pour ses camions. Pendant un peu plus d’un an, Lafarge a ainsi indirectement financé Daech. La cimenterie désaffectée sert désormais de base aux forces spéciales occidentales, françaises, américaines et britanniques. (Lire)

Maroc : un gros baron de la drogue arrêté

Un individu faisant l’objet de neuf avis de recherche au Maroc a été arrêté le week-end dernier par la police de Martil, dans le nord du pays. Accusé de trafic de drogue et qualifié de très dangereux, il a été interpellé suite à une opération de surveillance et de filature ainsi qu’une enquête sur le terrain. Deux individus accusés de complicité ont également été arrêtés lors de la même opération et ont tous été placés en garde à vue en attendant la fin de l’enquête. (Lire)

La Turquie et Israël prêts à normaliser leurs relations diplomatiques

La Turquie et Israël devraient annoncer dimanche prochain leur décision de normaliser leurs relations diplomatiques, très tendues depuis l’assaut meurtrier en 2010 par des commandos israéliens d’un navire turc d’aide humanitaire affrété pour Gaza en plein blocus. La rencontre entre un responsable du ministère des Affaires étrangères turc et un envoyé spécial du Premier ministre israélien marquera la résolution d’une grave crise de six ans entre les deux puissances régionales après des tractations diplomatiques intensives. Les relations diplomatiques n’avaient pas été rompues mais abaissées avec le retrait des ambassadeurs et le gel de la coopération militaire après l’assaut mené par des commandos israéliens contre le Mavi Marmara, un navire affrété par une association humanitaire turque. (Lire)

USA : Trump multiplie les propos et les propositions hostiles aux musulmans

Donald Trump a estimé ce dimanche que les États-Unis devraient davantage recourir aux contrôles au faciès pour les musulmans, à l’image de ce qui se fait dans d’autres pays. Il a appelé les autorités à durcir leur politique répressive à la suite de la tuerie d’Orlando. Avant même ces propos, le candidat républicain, dont la popularité aux États-Unis a augmenté grâce à ses déclarations fracassantes, avait multiplié les propositions clivantes à l’égard des musulmans. Il n’hésite pas à faire le lien entre ceux-ci et le terrorisme, et à provoquer des réactions hostiles. (Lire)

L’UE prolonge les sanctions contre la Russie

Les ambassadeurs des 28 pays membres de l’Union européenne ont approuvé ce mardi la prolongation, pour six mois, des lourdes sanctions économiques décrétées contre la Russie à l’été 2014 pour son implication présumée dans le conflit ukrainien. La décision formelle doit encore être prise pour proroger jusqu’au 31 janvier 2017 ces sanctions qui arrivent à échéance fin juillet. Elles touchent notamment des banques et des entreprises pétrolières et de défense russes, et ont lourdement pénalisé l’économie de la Russie, qui a en retour décrété un embargo sur les importations agroalimentaires de l’UE. (Lire)

Chine : la fessée aux employés de banque non performants scandalise le Web

Une vidéo diffusée sur internet montrant des employés d’une banque chinoise recevant une fessée pour leurs mauvaises performances a provoqué l’indignation publique et la suspension des dirigeants. L’enregistrement montre huit salariés (quatre hommes et quatre femmes) alignés sur scène et sommés de justifier à leur formateur pourquoi ils sont arrivés derniers à une compétition, avant de recevoir une fessée. La vidéo a provoqué une vive polémique après sa mise en ligne dimanche soir. Le formateur « doit être malade », s’est désolé un internaute. De hauts dirigeants, dont le président et le responsable du Parti communiste de la banque, basée à Changzhi, dans la province du Shanxi (Nord), ont été suspendus pour « avoir omis de mener des contrôles adéquats sur le programme de formation ». (Lire)

Source de l'article : cliquez-ici