Importateur qui défié le ministère du Commerce : pourquoi c’est une affaire extrêmement...

Importateur qui défié le ministère du Commerce : pourquoi c’est une affaire extrêmement grave

134
SHARE

Bekhti Belaib, ministre du Commerce, a fait ce lundi 21 septembre, des révélations sur un importateur dont il n’a pas cité le nom. Selon le ministre, l’homme, « épaulé », a réussi à introduire en Algérie des pièces détachées pour véhicules non conformes, malgré l’avis défavorable des services de l’État.

    | Lire sur TSAQuand un ministre raconte l’incroyable histoire d’un importateur qui a menacé le ministère du Commerce (Vidéo)

Ces révélations sont d’une extrême gravité. D’abord, elles montrent à quel point de simples importateurs peuvent défier l’État grâce à des appuis. On n’ose pas imaginer les passe-droits dont bénéficient les vrais puissants, ceux qui appuient ce type d’importateur. On imagine qu’ils peuvent introduire en Algérie ou faire sortir du pays des choses encore plus dangereuses ou plus importantes.

Mais dans cette affaire, ce n’est pas tellement le passe-droit dont a bénéficié l’importateur qui pose le plus problème. En Algérie, de telles choses sont courantes et elles ne choquent presque plus personne. Mais c’est la nature même du produit importé qui interpelle. Selon le ministre, ce sont « des cargaisons qui n’étaient pas homogènes. Il y avait des pièces détachées pour véhicules dont on ignorait totalement l’origine ».

On sait désormais que de la pièce détachée non conforme a été introduite sur le marché. Elle a probablement déjà été commercialisée et des automobilistes l’auraient sans doute utilisé pour leur véhicule, mettant leur vie et celles des autres automobilistes en danger.

C’est clairement un comportement criminel. Et il est difficile de comprendre comment la justice ne s’est pas encore auto saisie dans cette affaire.

Source de l'article : cliquez-ici