AADL 2/ Le paiement de la deuxième tranche prévu pour mars

AADL 2/ Le paiement de la deuxième tranche prévu pour mars

333
SHARE
AADL 2/ Le paiement de la deuxième tranche prévu pour mars

Les souscripteurs au programme AADL 2 devront attendre encore plusieurs mois avant d’espérer recevoir la convocation de payer la deuxième tranche, synonyme d’une affectation à leur logement.

Selon diverses sources, les responsables de l’AADL entendent convoquer les demandeurs de logement pour le paiement de 5% des prix des logements le mois de mars prochain. Une étape qui signifie que l’organisme public en charge de l’attribution des logements de type location-vente a formellement accepté le dossier du souscripteur. Le montant de cette tranche est de 105 000 DA (10,5 millions de centimes) pour un F3 et 135 000 DA (13,5 millions) pour un F4. Mais les prix de ces logements vont augmenter d’au moins 23%, selon Abdelmadjid Tebboune.

Selon le journal arabophone El Khabar, seuls les souscripteurs qui sont affectés à des chantiers dont le taux d’avancement a atteint ou dépassé 70% sont concernés par cette opération. Ce qui signifie que très peu de citoyens seront concernés du fait que rares sont les chantiers qui avancent réellement.

Par contre, le ministère de l’Habitat rappelle que «plus de 2000» souscripteurs sont poursuivis en justice. Ils sont accusés d’avoir fourni de fausses déclarations : ils sont soit propriétaire d’un bien immobilier ou ont bénéficié d’une aide de l’Etat. Ce nombre est bien sûr insignifiant comparé au nombre total des dossiers acceptés par l’AADL.

Cela intervient à un moment où les autorités ont décidé de ne construire aucun nouveau logement durant l’année prochaine. Dans le chapitre «investissement» du projet de la loi de Finances 2017, le ministère de l’Habitat n’est «gratifié» d’aucun nouveau logement à construire. Le département de Abdelmadjid Tebboune ne fera qu’achever les constructions déjà engagées. Ce qui freinera les ambitions du ministre de l’Habitat qui espère juguler la crise de logement l’an prochain.

Essaïd Wakli

Source de l'article : cliquez-ici