Nouveau couac dans la campagne de propagande du Maroc sur le dossier...

Nouveau couac dans la campagne de propagande du Maroc sur le dossier du Sahara occidental

182
SHARE

Un nouvel épisode de la campagne de propagande du Maroc auprès de l’Union Européenne s’est récemment soldé par un échec diplomatique ayant entraîné jusqu’au désaveu public des services du Parlement Européen.

Ce dernier épisode s’est déroulé lorsque Gilles Pargneaux et Victor Bostinaru, deux eurodéputés réputés acquis à la cause marocaine, ont initié une exposition dans l’enceinte du Parlement Européen sous le thème « Maroc : terre des énergies renouvelables ». L’objectif à peine voilé de cette exposition était de présenter, à l’intérieur même de l’enceinte de l’une des plus importantes institutions européennes, comme étant un fait accompli l’irréversibilité de l’occupation du Sahara occidental par le Maroc. Pour ce faire, une carte géographique a été affichée durant l’exposition en incluant les territoires occupés du Sahara occidental à l’intérieur du territoire marocain.

Les partisans de la cause sahraouie ont immédiatement relevé cette insidieuse tentative. Le ministre sahraoui délégué pour l’Europe, Mohamed Sidati, a affirmé que cette carte incluant le Sahara occidental au sein du Maroc est « trompeuse, et en contradiction directe avec les jugements juridiques énoncés par la Cour européenne de justice », rapporte l’agence officiel APS.

Le ministre a rappelé à ce titre que le Sahara occidental est inscrit sur la liste des territoires non autonomes de l’ONUet que, surtout, l’avocat général de la Cour de justice de l’UE, Melchior Wathelet, a considéré que l’accord UE-Maroc sur la libéralisation des échanges des produits agricoles et de la pêche ne s’applique pas au Sahara occidental qui « ne fait pas partie du territoire du Maroc ».

De nombreux députés européens ont également pour intention de dénoncer auprès du président du Parlement Européen l’organisation d’une telle exposition dans les couloirs du Parlement Européen. « Cette représentation est en contradiction avec les positions de l’UE, de l’ONU et du droit international qui ne reconnaissent pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental », affirme l’intergroupe sur le Sahara occidental dans un projet de lettre adressée à Martin Schulz. « Cette représentation est en contradiction avec les positions de l’UE, de l’ONU et du droit international qui ne reconnaissent pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental », ajoutent les euro-députés.

La réaction tranchée du Parlement européen ne s’est pas fait attendre. « L’usage de cet espace d’exposition a été alloué sans frais par le Parlement européen à l’un de ses député, en accord avec les règles en usage. Le Parlement européen n’assume aucune responsabilité quant au contenu et informations figurant dans cette exposition ou manifestation culturelle », a réagi le service exposition du Parlement européen, dans une déclaration rapportée par l’APS. L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles a lui aussi réagi en affirmant qu’il s’agit d’« un spectacle affligeant auquel s’est adonné le VRP en chef du Maroc au sein du Parlement européen. Une triste image que de le voir houspillé par les huissiers de cette honorable institution pour violation caractérisée des règles en usage dans l’hémicycle », a déclaré Amar Belani, dans des propos rapportés par l’agence officielle.

Source de l'article : cliquez-ici