WikiLeaks : Mohamed VI a payé 12 millions de dollars pour obtenir la...

WikiLeaks : Mohamed VI a payé 12 millions de dollars pour obtenir la venue de Hilary Clinton à Marrakech

3035
SHARE

La Fondation Clinton a obtenu un don de 12 millions de dollars de la part du roi du Maroc, selon une série d’e-mails révélés par le site WikiLeaks jeudi 19 octobre.

    | LIRE AUSSILes emails d’Hillary Clinton révèlent un accord secret entre le pouvoir algérien et le terroriste Belmokhtar

En échange, Hillary Clinton avait assuré qu’elle serait présente à la conférence internationale Clinton Global Initiative (CGI) qui s’est tenue à Marrakech en mai 2015, selon la même source.

Les e-mails révélés ont été échangés entre Huma Abedin, Robby Mook et John Podesta, tous trois chargés de la campagne électorale de la candidate à la présidence américaine.

Dans un e-mail daté du 18 janvier 2015, Human Abedin écrivait à Robby Mook et John Podesta : « La condition à laquelle les Marocains ont accepté de recevoir la conférence était sa participation. Si Hilary Clinton n’en faisait pas partie, la rencontre n’allait pas avoir lie ». Avant de préciser : « C’était l’idée d’HRC, notre bureau a contacté les Marocains et ils croient à 100% qu’ils font cela à sa demande. Le Roi a lui-même attribué environ 12 millions de dollars à la fois comme don et pour soutenir la rencontre ». Les initiales HRC faisant référence à Hillary Rodham Clinton.

La vice-présidente de campagne précise que « la CGI n’avait pas poussé pour que la rencontre se passe au Maroc et ce n’était pas son premier choix ».

La rencontre a aussi été financée par l’OCP, l’Office Chérifien des Phosphates, à hauteur d’au moins un million de dollars, selon Politico, qui rapportait en mai 2015 des craintes au Sahara occidental qu’une victoire d’Hillary Clinton à la présidentielle fasse pencher le soutien américain en faveur des prétentions marocaines.

Hillary Clinton, qui n’était plus secrétaire d’État à l’époque de la rencontre, a finalement décidé de ne pas se rendre à Marrakech. Human Abedin avait déploré cette décision : « Ça va faire beaucoup de dégâts de reculer maintenant alors qu’on a eu tant d’opportunités de le faire au cours des derniers mois. Elle a créé ce pétrin et elle le sait ».

L’ex-président Bill Clinton et sa fille Chelsea ont assisté à la rencontre de la CGI au Maroc. En août dernier, Bill Clinton avait assuré que la Fondation Clinton n’accepterait plus de dons de la part d’entreprises et de pays étrangers si Hillary était élue à la présidence. Hillary Clinton avait accepté de séparer les affaires de la fondation et son rôle politique, mais des e-mails publiés cet été avaient révélé des contacts entre elle et des officiels de la Fondation, selon le Financial Times.

Source de l'article : cliquez-ici