Hillary Clinton accentue son avance sur Donald Trump, plus de 35000 personnes...

Hillary Clinton accentue son avance sur Donald Trump, plus de 35000 personnes arrêtées en Turquie, reprise des combats à Alep…

177
SHARE

Syrie : fin de la trêve, les combats reprennent à Alep

De violents combats ont de nouveau éclaté ce samedi entre les forces du régime et les rebelles après l’expiration de la trêve « humanitaire » de trois jours décrétée par la Russie et le régime syrien dans la ville d’Alep (nord de la Syrie). Des tirs d’artillerie, des combats ainsi que des frappes aériennes ont été signalés dans plusieurs quartiers. Cette trêve n’a pas permis à l’ONU d’évacuer 200 blessés bloqués dans les quartiers est assiégés depuis juillet par Damas et ses alliés, qui avaient besoin de sortir d’urgence. Les Nations unies, qui avaient réclamé une prolongation du cessez-le-feu jusqu’à lundi, ont évoqué des conditions de sécurité insuffisantes. Par ailleurs, les huit corridors établis par la Russie pour permettre aux habitants et aux rebelles qui le souhaitent de quitter les quartiers est sont restés déserts. Les autorités russes ont accusé les rebelles d’avoir empêché toute sortie, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov assurant que les combattants avaient recours « aux menaces, au chantage et à la force brute » pour bloquer les couloirs. (Lire)

Yémen : reprise des raids aériens

Des avions de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite ont bombardé ce dimanche à l’aube la capitale yéménite Sanaa, quelques heures après l’expiration d’une trêve de trois jours. Plusieurs raids aériens ont visé dimanche matin des camps militaires à l’est et au sud de Sanaa, ainsi que des radars dans le port de Hodeida contrôlé par les Houthis. Le cessez-le-feu, décrété pour permettre l’acheminement d’aide humanitaire, n’a pas été renouvelé après une journée de violents combats entre la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite et les miliciens houthis soutenus par l’Iran. Les deux camps se sont mutuellement accusés de violer la trêve et les efforts de l’ONU pour la prolonger n’ont à l’évidence pas aboutis. (Lire)

Libye : plus d’un millier de migrants sauvés, 9 morts et 10 disparus au large du pays

Au moins neuf migrants sont morts et 10 autres, dont quatre enfants, sont portés disparus après une série de drames ce samedi au large de la Libye, où plus d’un millier d’autres ont été secourus dans la journée. Avant l’aube, le Dignity 1, affrété par Médecins sans frontières, est intervenu auprès d’un canot pneumatique dont beaucoup des passagers étaient déjà à l’eau. Les secouristes ont pu mettre 120 personnes en sûreté, mais plusieurs d’entre elles ont expliqué avoir perdu un proche dans l’eau. Au total, au moins six adultes et quatre enfants, manquants à l’appel, ont été signalés, mais il pourrait y en avoir eu plus. Neuf corps sans vie ont été retrouvés dans la journée sur un autre canot, mais la cause du décès n’a pas été précisée. (Lire)

Irak : la coalition rejette les accusations russes

La coalition internationale menée par les États-Unis a rejeté ce dimanche les accusations de la Russie selon lesquelles elle était responsable de frappes aériennes ayant tué des civils près de Kirkouk en Irak. La coalition « a déterminé avec certitude que nous n’avons pas mené des frappes ayant fait des victimes civiles à Dakouk », a déclaré un porte-parole, le colonel John Dorrian. La Russie a accusé la coalition de « crimes de guerres » après ce raid aérien qui a provoqué vendredi la mort de 15 femmes dans un lieu de culte chiite de cette localité située à 50 kilomètres de Kirkouk. Si les avions de la coalition ne sont pas impliqués, les frappes ont pu être menées par l’aviation irakienne, qui n’a pas fait de commentaires. Des appareils turcs ont également mené des raids en Irak, mais ces derniers visaient des positions kurdes éloignées de Dakouk. (Lire)

Turquie : 35.000 arrestations depuis la tentative de coup d’État

Plus de 35.000 personnes ont été arrêtées en Turquie, et un total de 82.000 ont fait l’objet d’une enquête, depuis la tentative de coup d’État le 15 juillet, a annoncé le ministre turc de la Justice. Parmi les personnes qui ont fait l’objet d’enquête, 26.000 ont été libérées « sous contrôle judiciaire ». Ankara accuse l’ex-prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux États-Unis, et ses partisans d’avoir fomenté la tentative de putsch de la mi-juillet, qui a fait plus de 270 morts et des milliers de blessés. Celui-ci a nié toute implication. Les autorités turques ont lancé une vague de purges pour chasser tous les sympathisants présumés de Gülen. Médias, magistrature, police, milieu pénitentiaire, armée, éducation… Tous les secteurs sont concernés par ces purges d’une ampleur inédite, critiquées par l’Occident. (Lire)

USA : Hillary Clinton augmente son avance dans les sondages sur Trump, avec 12 points de marge

La démocrate Hillary Clinton devance son opposant républicain Donald Trump d’une marge confortable de 12 points dans un sondage publié dimanche, consolidant plus que jamais son avance à deux semaines de l’élection présidentielle américaine. L’ancienne secrétaire d’État de 68 ans obtient ainsi 50% des intentions de vote, contre seulement 38% pour le milliardaire de 70 ans , indique ce sondage ABC News/Washington Post.. Il s’agit du niveau le plus élevé de soutien pour Clinton de tous les sondages effectués par ABC News depuis le début de la campagne et du score le plus bas pour Trump. La moyenne des sondages nationaux montre une avance de près de six points pour Hillary Clinton (47,7% contre 41,9%). (Lire)

Espagne : les socialistes laissent Rajoy gouverner

Le Parti socialiste d’Espagne a décidé dimanche de laisser le conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement et de mettre ainsi un terme à la paralysie politique en évitant les troisièmes élections en un an. Les délégués du comité fédéral du PSOE réuni à Madrid ont décidé à une large majorité de 139 contre 96 de s’abstenir lors du vote de confiance pour permettre à Rajoy, au pouvoir depuis fin 2011, de former le prochain gouvernement, minoritaire cette fois. « La répétition des élections serait nuisible aux intérêts de l’Espagne et des Espagnols », dit la résolution qui l’a emporté. (Lire)

Source de l'article : cliquez-ici