Mustapha Berraf, président du COA : « Les incompétents et les malhonnêtes...

Mustapha Berraf, président du COA : « Les incompétents et les malhonnêtes doivent quitter les fédérations sportives »

161
SHARE

Le président du Comité olympique algérien (COA), Mustapha Berraf, plaide pour l’assainissement du milieu sportif et la reconduction des responsables compétents à la tête des fédérations sportives nationales lors des prochaines élections.

« La stabilité est importante dans le sport, mais les incompétents et les malhonnêtes n’ont toutefois pas de place dans ce milieu. Ces gens doivent quitter les fédérations sportives. Seuls les responsables compétents et honnêtes doivent poursuivre leur mission. Les assemblées générales sont bien évidemment souveraines, mais on souhaite que l’intérêt du sport national prime », a affirmé, ce matin, le patron du COA au cours du Forum du quotidien national arabophone El Mihwar.

« Ceux qui ont commis des fautes graves ne seront pas candidats. Ils n’auront plus le droit d’être dans le sport algérien », a annoncé Berraf, disposé à briguer un nouveau mandat. « On travaille comme si on va rester à vie au COA, tout en étant prêt à partir à tout moment. Le plus important, c’est d’agir dans l’intérêt du sport algérien en général. En ce qui me concerne, je suis prêt à en payer les frais s’il y a des preuves contre moi. Ceux qui détiennent des preuves contre ma personne n’ont qu’à les présenter », dira le président de l’instance suprême du sport algérien, avant de révéler que plusieurs athlètes de haut niveau seront envoyés prochainement en Turquie afin de leur remonter le moral et de les remobiliser en prévision des prochains Jeux Méditerranéens qu’abritera la ville espagnole de Tarragone du 30 juin au 10 juillet 2017.

« En collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, on va envoyer 40 à 50 athlètes en Turquie afin de leur redonner confiance et les préparer pour les prochains rendez-vous internationaux. Nos athlètes ont été très affectés par les critiques essuyées lors et après les JO de Rio. Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes et on doit leur faire confiance. De grands champions n’ont pas eu de médailles à Rio et ils n’ont pas été critiqués chez eux. Quoi qu’il en soit, on a eu de meilleurs résultats à Rio que les Tunisiens et Marocains et les Égyptiens », a indiqué Berraf qui regrette, par ailleurs, amèrement la perte et la détérioration du Centre de préparation de Tikjda que le COA avait  réhabilité avant d’être récupéré par le ministère de la Jeunesse et des Sports. « C’est une perte pour le sport national et ça fait mal au cœur », se lamente le président du COA.

Source de l'article : cliquez-ici