Elle prévoit une retenue sur salaires: Benghebrit sanctionne les grévistes

Elle prévoit une retenue sur salaires: Benghebrit sanctionne les grévistes

351
SHARE

Des retenues sur salaire contre les enseignants grévistes sont prévues dès le mois de novembre, a réaffirmé, hier, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit. Quelques instants avant la rencontre d’information sur la plateforme numérique nationale utilisée pour le recrutement, la ministre a fortement insisté sur cette sanction qui entrera en vigueur ce 1er novembre, affirmant que celle-ci «répond à ce que la loi prévoit contre les grévistes».
Les enseignants qui ont observé un mouvement de grève le 17 et 18 octobre dernier verront ainsi leurs salaires réduits en début du mois prochain. Benghebrit, visiblement déterminée à ne plus tolérer les retards accusés dans les cours pédagogiques à cause des grèves successives, annonce le remplacement des enseignants grévistes le «temps que durera leur mouvement de débrayage». Un remplacement «momentané», explique-t-elle, qui permettra aux élèves de suivre leurs cours habituels sans interruption. Une solution «irrévocable», qui sera mise en application à chaque mouvement de grève.

Puisque, rappelle-t-elle, ces mouvements ont par le passé pénalisé pendant de longs mois la majorité des élèves, ceux de fin de cycle surtout. Toujours en matière de pénalisation, la ministre de l’Education nationale a donné le feu vert aux directeurs des directions de l’éducation pour réintroduire les enseignants de mathématiques et de physique en retraite. C’est, en effet, suite au manque d’enseignants dans ces deux matières scientifiques, signalé depuis le début de l’année scolaire, que le département de Benghebrit décide de faire appel aux retraités. La ministre souligne que le nombre de départs enregistrés cette année est de 5000 enseignants, dont la plupart sont, justement, des professeurs de mathématiques et de physique.

Cette solution intervient, justifie Benghebrit, après n’avoir pas pu piocher dans la liste d’attente des nouveaux enseignants. D’ailleurs, elle transmet, au passage, un message aux enseignants qui figurent sur cette liste d’attente, leur disant que «les moyens d’hébergement sont mis à leur disposition dans le cas où ils (les nouveaux enseignants) sont affectés vers une autre wilaya autre que leur wilaya de résidence ou vers d’autres régions du pays». S’agissant des départs à la retraite, Nouria Benghebrit affirme qu’en ce qui concerne le secteur de l’éducation, «il n’y a pas de changement profond dans la procédure de demande de départ à la retraite».

Elle dira qu’il s’agit surtout de «normaliser» la procédure sans causer un quelconque «bouleversement». En outre, la ministre a tenu, hier, à mettre un terme à la rumeur sur le calcul de la pension dans le secteur de l’éducation. Elle explique, d’abord, que «les primes de rendement sont intégrées dans le calcul de la retraite». Et assure, ensuite, que ce calcul se fait à base du salaire perçu par l’enseignant durant les cinq dernières années d’activité et non pas les 10 premières années comme le préconisent certains syndicalistes.

Thanina Benamer

Source de l'article : cliquez-ici