Des proches de Saâdani vont être écartés/ La purge commence au FLN

Des proches de Saâdani vont être écartés/ La purge commence au FLN

177
SHARE
Des proches de Saâdani vont être écartés/ La purge commence au FLN

Le départ d’Amar Saâdani de la tête du FLN présage une purge au sein du vieux parti. Des proches de l’ancien secrétaire général ne vont pas tarder à quitter leurs postes au sein du FLN ou dans d’autres instances.

Parmi les proches de Saâdani, le député et homme d’affaires Mohamed Djemaï semble être le premier à payer les frais de sa proximité avec Amar Saâdani. Les députés du FLN font circuler, actuellement, une pétition pour déchoir l’homme d’affaires de son poste de président du groupe parlementaire du FLN au niveau de l’APN. La pétition a récolté, pour l’instant, plus d’une centaine de signatures sur les quelques 200 députés que compte le parti au niveau de la chambre basse.

Mohamed Djemaï, qui n’a jamais réellement fait l’unanimité au sein des parlementaires du FLN, a été imposé au poste du chef de groupe parlementaire par Amar Saâdani. Par discipline ou par résignation, l’enfant de Tébessa s’est installé dans son fauteuil. Mais entre temps, des dizaines de députés ont quitté le groupe et ont même menacé, un temps, de créer un groupe parlementaire parallèle.

Baha Eddine Tliba, autre proche de Saâdani, risque également de payer les frais de sa proximité avec «oulid leblad». Le vice-président de l’APN n’a pas bonne presse. Il ne doit son poste qu’à son argent et à l’appui de Saâdani.

D’autres proches du SG du FLN déchu, y compris certains ministres, ne sont pas à l’abri de cette purge qui s’installe dans la maison FLN. Des informations insistantes évoquent même un imminent remaniement ministériel.

Essaïd Wakli

Source de l'article : cliquez-ici