Trafic transfrontalier de drogue/ Le procès d’un baron algérien prévu pour le...

Trafic transfrontalier de drogue/ Le procès d’un baron algérien prévu pour le 20 novembre

226
SHARE
Trafic transfrontalier de drogue/ Le procès d’un baron algérien prévu pour le 20 novembre

Le procès du baron de la drogue algérien, Hachia Fathi, se tiendra, le 20 novembre prochain, au tribunal d’Alger. L’intéressé, un des plus grands trafiquants de drogue de la région nord-africaine, a été inculpé dans le cadre d’une affaire de trafic transfrontalier de drogue. En 2013, il a tenté d’introduire 40 quintaux de hachisch traité en Libye.     

Ce baron de la drogue, chapeautant l’un des plus grands réseaux de trafic de stupéfiants de la région, a, selon l’agence Libya El Moustaqbel, fait de l’Algérie une véritable plaque tournante, à partir de laquelle il distribuait des drogues diverses, en provenance du Maroc, à destination de la Tunisie, de la Libye et d’autres pays de la bande sahélo-saharienne.

Hachia Fathi a été arrêté en octobre 2013, suite à un coup de filet mené par les éléments de l’ANP et des douanes au niveau du poste frontalier algéro-libyen de Taleb El-Arbi. Les résultats des interrogatoires ont permis d’établir un lien direct avec l’accusé désigné alors comme le cerveau des opérations. Les forces de sécurité ont pu saisir à l’époque 40 quintaux de haschich traité en partance pour la Libye.

Le baron de la drogue a révélé qu’il a été emprisonné en Tunisie et en Libye pour trafic de drogue. Il a également expliqué qu’il a pu bénéficier dans les deux cas de procédures de grâce. L’accusé a ajouté qu’il a à son actif, deux grandes opérations qui lui ont permis d’introduire de grandes quantités de drogue en Libye.

Massi M.

Source de l'article : cliquez-ici