Bouchouareb réagit au rapport Doing Business

Bouchouareb réagit au rapport Doing Business

151
SHARE

«Pour la première fois depuis l’institution du rapport Doing Business par la Banque mondiale en 2003, l’Algérie enregistre une progression significative de sept places dans le classement de 2017. L’Algérie est même en tête des pays réformateurs au Maghreb en 2016», note le ministre de l’Industrie et des Mines dans un communiqué parvenu à notre rédaction. «L’Algérie rompt ainsi avec le cycle de repli même si l’évaluation du Doing Business 2017 n’a pas inclus toutes les réformes, celles-ci intervenant après la clôture de l’évaluation à l’exemple du nouveau code des investissements promulgué en août dernier et ses nombreuses dispositions pour la facilitation et la réduction des procédures et des délais, ainsi que les textes relatifs à la compétitivité de l’économie», a souligné Abdesselam Bouchouareb, pour qui «l’amélioration du climat des affaires est un objectif permanent et une action collective constante dont nous prenons toute la mesure et pour laquelle nous agissons avec efficacité à travers le Comité national Doing Business qui réunit le gouvernement et les partenaires sociaux – patronat et syndicats».

«Sur le terrain, a ajouté Bouchouareb, nous le ressentons, les choses bougent et évoluent dans la bonne direction», indiquant qu’«à présent, nous allons nous pencher sur le rapport, l’analyser en profondeur pour identifier et affiner les mesures susceptibles d’intégrer notre matrice d’actions». Le ministre de l’Industrie et des Mines a, par ailleurs, relevé que son département est «déterminé à poursuivre les efforts de réformes pour concrétiser la nouvelle politique d’investissement et relancer le développement industriel dont l’amélioration de l’environnement des affaires est une composante essentielle».

Lina S.

Source de l'article : cliquez-ici