Finale de la coupe de la CAF : l’entraîneur du MOB explique comment...

Finale de la coupe de la CAF : l’entraîneur du MOB explique comment vaincre le TP Mazembe

192
SHARE

L’entraîneur du MO Béjaïa, Nasser Sandjak, s’attend à deux batailles intenses et très compliquées face au TP Mazembe, le champion d’Afrique sortant.

Comment s’annonce pour vous cette finale aller contre le TP Mazembe ?

Ce sera un match très difficile. On a essayé de réunir toutes les conditions nécessaires pour permettre aux joueurs de gérer la pression qu’engendre un tel rendez-vous. Beaucoup de nos joueurs n’ont pas l’habitude de jouer des matches d’une telle intensité émotionnelle. C’est pour cette raison qu’on est parti en Tunisie et qu’on est à Sidi Moussa. On veut protéger notre groupe. Ça se passe bien jusque-là.

Quelle sera la clé de ce grand rendez-vous, selon vous ?

Il faudra de la rigueur, de la concentration et de la patience pour battre le TP Mazembe. Ce sont les ingrédients de la finale. Ça se jouera sur deux manches, c’est plus compliqué encore. On va demander aux joueurs de mettre en application notre stratégie de jeu. On va essayer de construire notre match et ne pas compter sur un coup de dés. On doit être dans le match dès le coup de starter. On sait de quoi on est capable. Nos joueurs vont donner du plaisir à eux, à notre public et aux milliers de téléspectateurs qui vont suivre cette finale.

Vous avez affronté l’équipe du TP Mazembe lors de la phase des poules et vous n’avez pas réussi à la battre à Béjaïa, pouvez-vous le faire à Blida ?

Ça va dépendre de l’intensité du match et de tous les paramètres qui sont autour. On va jouer à Blida, pas à Béjaïa. On n’a pas de repères dans ce stade de Tchaker. On ne le connaît pas. Ça va aussi dépendre du début du match, de la capacité de nos joueurs à gérer cette pression qui sera très très forte sur leurs épaules. Face à des équipes comme le TPM, qui sont bien en place et qui jouent bien le contre, il faudra produire du jeu et être bien concentré. La concentration doit être extrême. La moindre erreur sera payée cash dans de telles rencontres. Les joueurs du TPM ont un grand vécu sur le plan international contrairement aux nôtres. Ça va se jouer sur deux matches, l’un n’a rien à voir avec l’autre. Le MOB, c’est le petit club de cette compétition. Ce sera David contre Goliath. On va jouer nos chances à fond.

Certains vous ont critiqué pour avoir demandé le report du match contre le MCA et pour être resté deux semaines sans compétition ?

Il ne faut pas oublier qu’on a débuté au mois de juin. Nos joueurs n’ont pas pris de vacances. Ils ont besoin de souffler et de se reposer. S’ils avaient joué le CRB, la JSK et le MCA, ils seraient morts avant cette finale contre le TPM. Si ces gens qui nous critiquent ne comprennent pas ça, qu’ils viennent prendre notre place. On a géré 17 matches en trois mois, avec un effectif réduit et plusieurs voyages éreintants en Afrique. Ce n’est pas facile du tout. On remercie une nouvelle fois le MCA et la LFP d’avoir accepté le report de ce match du championnat.

Source de l'article : cliquez-ici