Yémen : L’Algérie sollicitée par L’Arabie saoudite et le Qatar comme force...

Yémen : L’Algérie sollicitée par L’Arabie saoudite et le Qatar comme force d’interposition

2155
SHARE

L’Algérie a été, de nouveau, sollicitée par l’Arabie Saoudite et le Qatar pour participer à une force d’interposition au Yémen. Et c’était la raison pour laquelle le général Ahmed Gaïd-Salah, vice-ministre  de la Défense et chef d’état-major, a reçu en ce mois d’octobre en visite officielle ses homologue qatari, Ghanem Ben Chahin al-Ghanem, et  saoudien Abderrahmane Ben Salah al-Baniane.

L’information a été révélée, mardi, par le site Middle East Eye citant une source diplomatique algérienne. Et à en croire la même source, Alger aurait répondu qu’elle étudierait « cette proposition même si pour le moment la tendance lourde est au refus ».

A ce propos, il y a lieu de rappeler qu’en mars 2015, Alger avait déjà refusé de participer à une force arabe commune au Yémen.

Mais  le fait nouveau d’aujourd’hui est que l’Arabie saoudite voudrait arrêter la guerre et mettre en place une force d’interposition issue de différents pays ayant la confiance de Riyad et de Doha d’où l’optimisme des émissaires des deux pays dépêchés à Alger.

Sauf que l’Algérie est connue pour sa doctrine politique et militaire, inflexible sur les principes de souveraineté et de non-ingérence, et qui l’empêche de prendre part à toute intervention militaire au delà de ses frontières.

Source de l'article : cliquez-ici