La tombe du Christ ouverte pour la première fois depuis plusieurs siècles,...

La tombe du Christ ouverte pour la première fois depuis plusieurs siècles, violents combats à Alep, François Hollande remet Manuel Valls à sa place…

235
SHARE

Centrafrique : 25 morts, dont 6 gendarmes, dans des violences en province

Au moins 25 personnes, dont six gendarmes, ont été tuées jeudi et vendredi en Centrafrique, lors de violences déclenchées par des groupes armés dans la ville de Bambari (250 km au nord-est de Bangui) et ses environs. « Selon les informations reçues, six gendarmes et quatre civils auraient perdu la vie vendredi matin, lors d’une embuscade sur l’axe Bambari-Grimari. La veille, des affrontements entre éléments anti-balaka et ex-séléka avaient causé 15 morts et un certain nombre de blessés à Mbriki et Belima, dans les environs de Bambari », dans le centre du pays, indique un communiqué de la Minusca. la force de l’Onu en Centrafrique. La Centrafrique peine à se relever du chaos de la guerre civile provoquée en 2013 par le renversement de l’ex-président François Bozizé par des rebelles séléka (« coalition » en sango), qui avait entraîné une contre-offensive des milices anti-balaka. (Lire)

Yémen : le président rejette le plan de paix de l’ONU, 17 civils tués

Le président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi a rejeté un plan de paix proposé par l’ONU pour mettre fin à la guerre, alors que 17 civils ont été tués samedi par des raids de la coalition arabe qui le soutient face aux rebelles. Les détails de ce plan de paix n’ont pas été rendus publics mais des sources proches du dossier ont indiqué qu’il prévoyait de nommer un nouveau vice-président après un retrait des rebelles de la capitale Sanaa et d’autres villes et la remise des armes lourdes à une tierce partie. Le président Hadi transmettrait alors le pouvoir au vice-président qui nommerait un nouveau Premier ministre, chargé de former un gouvernement représentant équitablement le nord et le sud du Yémen. Les rebelles Houthis sont originaires du nord et se plaignaient d’être marginalisés par les autorités centrales. Samedi encore, au moins 17 civils ont été tués dans le sud-ouest du Yémen par des raids aériens de la coalition militaire arabe. (Lire)

Pakistan : 5 morts dans des tirs contre des chiites à Karachi

Deux tireurs circulant à moto ont ouvert le feu sur un rassemblement de fidèles chiites ce samedi à Karachi, tuant cinq personnes. L’attaque s’est produite dans un quartier très peuplé du centre de la ville où s’étaient rassemblés des fidèles chiites à l’occasion d’une fête religieuse. Cinq personnes dont une femme ont été tuées et six blessées dans l’attaque. Les assaillants se sont enfuis après la fusillade. Les violences entre sunnites et chiites ont fait des milliers de morts au Pakistan au cours de la dernière décennie. (Lire)

Syrie : violents combats à l’ouest d’Alep entre rebelles et forces du régime

Les affrontements et raids aériens se poursuivaient ce samedi à l’ouest d’Alep. Pour briser le siège imposé aux quartiers est par l’armée syrienne, des groupes rebelles ont lancé ce vendredi une vaste offensive partie de l’extérieur de la ville, côté ouest. « Les affrontements se poursuivent à la périphérie ouest d’Alep, là où les rebelles ont pu réaliser des avancées », a indiqué l’OSDH. Selon l’ONG, les salves de roquettes tirées depuis vendredi par les rebelles sur les quartiers ouest de la ville ont tué au moins 21 civils, dont deux enfants. L’agence étatique Sana a de son côté rapporté que six civils, dont un enfant, ont été blessés samedi par des tirs de roquettes dans ces mêmes quartiers. (Lire)

Irak : opération pour couper le ravitaillement de Daech

Des paramilitaires Irakiens ont lancé ce samedi une offensive pour reprendre à l’État islamique une ville du nord-ouest de l’Irak et couper le ravitaillement des daechistes depuis la Syrie, ouvrant un nouveau front dans la bataille pour Mossoul. Des combattants des Unités de la mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi), une coalition de milices chiites soutenues par l’Iran, ont lancé une opération pour reprendre Tal Afar, une ville qui était majoritairement peuplée de musulmans chiites avant d’être conquise par Daech en 2014. Peu impliquées jusque-là dans la vaste opération lancée le 17 octobre pour reprendre Mossoul, les milices chiites interviennent dorénavant sur le seul front où les forces terrestres irakiennes n’étaient pas déployées, à l’ouest de la ville, en direction de la Syrie voisine. (Lire)

Turquie : le rétablissement de la peine de mort soumis au Parlement

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré ce samedi que le rétablissement de la peine de mort serait soumis au Parlement, ajoutant que les critiques formulées à ce sujet par l’Occident « ne comptent pas ». « Notre gouvernement soumettra cela (le rétablissement de la peine de mort) au Parlement. Et je suis convaincu que le Parlement l’approuvera et, quand cela arrivera devant moi, je le ratifierai », a déclaré Tayyip Erdogan lors d’un discours à Ankara en réponse à la foule qui réclamait cette peine pour les pustchistes de juillet. Le président turc n’a pas précisé de calendrier. (Lire)

Jérusalem : la tombe du Christ ouverte pour la première fois depuis plusieurs siècles

C’est un événement dont la portée est aussi historique que scientifique. Des scientifiques ont procédé mercredi dernier au retrait de la plaque de marbre qui recouvrait la tombe du Christ dans l’église du Saint Sépulcre, à Jérusalem. « Nous avons été surpris par la quantité de matériau de remplissage » a déclaré Fredrik Hiebert, archéologue de la National Geographic Society, partenaire de ce projet de restauration du tombeau du Christ, entamé il y a de cela plusieurs mois. « Ce sera une longue analyse scientifique mais nous serons enfin en mesure de voir la surface d’origine sur laquelle, selon la tradition, le corps du Chris a été déposé après sa crucifixion », a-t-il ajouté. (Lire)

France : François Hollande remet Manuel Valls à sa place

Interrogé ce samedi sur la « colère » exprimée par Manuel Valls à propos du livre confessions Un président ne devrait pas dire ça…, le chef de l’État français a sobrement remis son Premier ministre à sa place. « Chacun doit être à sa tâche, moi je suis à la mienne, le Premier ministre aussi et nous devons régler les grands sujets qui préoccupent les Français », a déclaré François Hollande. « Nous les voyons, la lutte contre le chômage, nous avons de premiers résultats, nous le voyons avec la sécurité, elle est nécessaire, nous avons répondu aux inquiétudes et à la colère des policiers. Et puis il y a aussi ces questions de réfugiés, de démantèlement du camp de Calais », a-t-il cité en exemple. Avant d’affirmer : « Voilà les sujets, et le reste, ce sont des commentaires qui ne peuvent pas s’ajouter à des commentaires ». (Lire)

Le Tadjikistan commence la construction du barrage le plus haut du monde

Le Tadjikistan a démarré ce samedi le chantier du gigantesque et controversé barrage hydroélectrique de Rogoun, a annoncé le service de presse de la présidence de ce pays d’Asie centrale. Le barrage de Rogoun, d’une hauteur prévue de 335 mètres ce qui en fera le plus haut du monde, sera situé à 100 km à l’est de la capitale Douchanbé et doit mettre fin aux coupures de courant, fréquentes en hiver dans ce pays pauvre. Le président tadjik Emomali Rakhmon a aussi promis aux États frontaliers du Tadjikistan que son pays ne « laisserait jamais ses voisins sans eau ». L’Ouzbékistan, plus peuplé et puissant militairement, s’oppose en effet à ce projet imaginé par l’Union soviétique dans les années 1970. Son secteur agricole, notamment la culture du coton, dépendant de l’eau venant du Tadjikistan. (Lire)

Source de l'article : cliquez-ici