Assassinat d’un officier de police à Constantine/ Daech verse dans le terrorisme...

Assassinat d’un officier de police à Constantine/ Daech verse dans le terrorisme urbain 

193
SHARE
Assassinat d’un officier de police à Constantine/ Daech verse dans le terrorisme urbain 

Un policier a été assassiné, vendredi 28 octobre, à Constantine, par un groupe terroriste se réclamant de Daech. Durant la même période, une cellule active de la même organisation, chargée du recrutement, a été démantelée par un groupe d’intervention des services de renseignement.

Trois individus armés, se réclamant de l’organisation terroriste Daech, ont fait irruption, vendredi, dans un restaurant du quartier Ziadia dans le centre-ville de Constantine. L’attaque visait Boukaba Amer un commissaire de police qui a trouvé la mort après avoir reçu une salve de coups de feu.

L’agence “Aamak”, organe de propagande de Daech, a revendiqué l’attentat, indiquant que les auteurs de cet assassinat ont pu mettre la main sur l’arme de service de l’officier de police.

Cet acte terroriste qui a ému  la population constantinoise est perçu par les observateurs comme un geste désespéré de quelques éléments de Daech qui peine à s’implanter dans notre pays. Contrairement à ce qui est d’usage en Syrie et en Irak, où cette organisation exerce un pouvoir réel sur de vastes territoires, la branche de Daech en Algérie, Djounoud El Khalifa, verse plutôt dans le terrorisme urbain. Ce choix tactique ne peut que témoigner de l’extrême fragilité de la branche algérienne de l’État islamique et de son incapacité à s’implanter localement.

Par ailleurs et durant la même période, une cellule active de Daech a été démantelée par les forces de sécurité, samedi 29 octobre, à  Annaba. Les deux personnes arrêtées avaient des casiers judiciaires attestant d’un lourd passé d’activité terroriste. Après une perquisition effectuée au domicile de l’un d’eux, les preuves trouvées sur place ont révélé l’existence d’un réseau de recrutement et d’acheminement transfrontalier.

Massi M.

Source de l'article : cliquez-ici