Pétrole : la concrétisation de l’accord d’Alger s’annonce compliquée

Pétrole : la concrétisation de l’accord d’Alger s’annonce compliquée

114
SHARE

Un accord entre membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) semble, à ce stade, toujours hors de portée, indique ce dimanche 30 octobre, l’agence Reuters.

Les grands pays producteurs, comme la Russie, le Mexique ou le Brésil n’ont toujours pas pris d’engagement, lors d’une rencontre à Vienne hier samedi, à contribuer à la réduction de la production mondiale de brut décidée en septembre lors de la réunion du cartel à Alger.

| LIRE AUSSI : Opep : accord sur une limitation de la production, le pétrole gagne plus de 5%

Les pays hors-Opep toujours dans l’expectative 

Cette « prudence » est due en grande partie à l’absence d’accord au sein même des membres de l’Opep, indique la même source. Les exigences de l’Iran, de l’Arabie saoudite et de l’Irak accentuent les doutes, voire le scepticisme des acteurs et experts pétroliers, quant à la concrétisation de l’accord d’Alger.

Après sept heures de pourparlers à Vienne en fin de semaine, qualifiés de « positifs », les participants ont simplement convenu de se retrouver (encore), avant la réunion formelle de l’Opep prévue le 30 novembre prochain, toujours dans la capitale autrichienne. Certains acteurs se montrent tout de même optimistes et conviennent qu’un prix de 60 dollars le baril serait le plus adapté.

« Nous devons nous entendre sur les chiffres, il est important de nous revoir avec des chiffres détaillés. Nous nous sommes mis d’accord pour nous revoir dans 3 à 4 semaines, parce chaque pays a sa propre position », a déclaré le vice-ministre kazakh de l’Énergie,  Magsum Mirzagaliev, selon l’agence Reuters.

Ainsi, les producteurs non-Opep et les marchés sont dans l’expectative d’un accord entre membres du cartel, avant d’envisager une contribution concrète des autres acteurs pétroliers. La dernière fois que l’organisation a convaincu d’autres acteurs de réduire leur production remonte au « début du millénaire », souligne la même source.

Sur le même sujet :
Source de l'article : cliquez-ici