Une plate-forme de douze revendications adressée au ministère: Sit-in des soldats de...

Une plate-forme de douze revendications adressée au ministère: Sit-in des soldats de la décennie noire devant la 2ème région militaire

64
SHARE

Ils ont été plus de 1.000 personnes à répondre à l’appel du Conseil national des soldats de la décennie noire 18+6 (SND) en se rassemblant hier à Oran à proximité du siège de la 2ème région militaire. Il s’agit d’anciens appelés de l’armée classes de 1992 à 1996, ayant été maintenus pour les besoins de lutte contre le terrorisme pour six mois supplémentaires à l’issue de leurs 18 mois de service national, d’où l’appellation soldats de la décennie noire 18+6. Des rassemblements similaires ont été organisés ce même jour au niveau des 1ère et 5ème régions militaires, nous confie M. Otmani Kada, coordinateur de la 2ème région militaire et membre du Conseil national du SND 18+6, une organisation créée il y a à peine 7 mois et qui n’est pas encore reconnue officiellement.

Selon M. Otmani, «depuis sa création, le Conseil a sollicité par écrit le président de la République, le ministère de la Défense national et les chefs de région pour demander à ce que cette catégorie de soldats, qui n’a pas hésité un instant à répondre à l’appel du devoir national au cours de la décennie noire pour leur maintien à leurs postes pour six mois supplémentaires aux 8 mois de service national, soit reconnue et ses droits préservés, au même titre que les rappelés.»

Il a rappelé à cet égard que le Conseil national du SND a été même reçu le 6 décembre dernier au niveau du ministère de la Défense nationale où il a reçu des garanties à ce que ses revendications soient prises en charge dans un délai ne dépassant pas un mois. Le rassemblement d’aujourd’hui sonne ainsi comme un rappel au ministère de la Défense à ses engagements. Et dans une semaine, on prévoit un nouveau rassemblement à Alger, a-t-il annoncé. Avant de préciser: «Notre action s’est fixé des principes.

Elle est pacifique et civilisée. Et elle place l’intérêt de l’Algérie au-dessus de toute autre considération». M. Otmani a également tenu à souligner que le Conseil national est le seul et unique représentant des soldats de la décennie noire 18+6. Pour ce qui est de la plate-forme de revendications, elle se résume en 12 points distincts.

En premier lieu, l’activation des textes réglementant le droit à la pension, notamment la loi n° 13-03 du 20 février 2013 modifiant et complétant l’ordonnance n° 76-106 du 9 décembre 1976 portant code des pensions militaires. Les soldats de la décennie noire 18+6 demandent également qu’ils soient reconnus et réhabilités comme ayant contribué à la sauvegarde des acquis de la nation, conformément à l’article 44 de l’ordonnance 01-06 datant du 27 février 2006 portant application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.

Dix autres revendications sont portées à l’intention du ministère de la Défense et qui se résument sous forme de droits et avantages réclamés au profit des «maintenus» du service national durant la période de la décennie noire et de leurs ayants droit.

Source de l'article : cliquez-ici