Equitation traditionnelle: Festival de fantasia à Sidi El Djillali

Equitation traditionnelle: Festival de fantasia à Sidi El Djillali

92
SHARE

L’équitation traditionnelle est un sport inscrit sur les tablettes de la Fédération équestre algérienne, tel que le relate son site web.

Cette pratique attestée depuis plus de quatre siècles se définit comme une évolution équestre d’où la recherche de performance et de complicité et se traduit par l’idée de monter son cheval et d’exécuter une parade avec lui. En termes courants, on l’appelle fantasia.
En effet, le P/APC, Belharane Abdelkader, de la localité de Sidi El Djillali, la plus grande commune de la wilaya de Tlemcen, veut que cette activité qui s’exprime culturellement, puisse être appréciée dans sa grandeur sportive.

Un festival a été organisé le 12 et 13 mai à Sidi El Djillali et on a voulu que l’amour du cheval qui est plus souvent un amour de soi, soit interprété comme une équitation traditionnelle à consonance sportive où les règles spécifiques, le savoir-faire et les techniques sont transmis aux cavaliers lors d’entraînements collectifs.

Ce festival qui a regroupé plus de 40 formations issues de sept wilayas, Aïn-Témouchent, Sidi-Bel-Abbès, Mascara, Naâma, Saïda, El-Bayad et Tlemcen fera dire au P/APC : «Par cette action, nous voulons créer un intérêt parmi les jeunes, puisque dans notre région, le cheval n’est pas une denrée rare.

Dans un cycle de pratique des sports de nature, nous commençons par l’équitation traditionnelle et nous nous projetterons sur le VTT, les randonnées et l’escalade du moment que le plus haut sommet de notre wilaya, le mont Tnouchfi haut de 1800 m se trouve sur notre territoire».
Enfin, il faut dire que la grande majorité des spectateurs étaient des jeunes et c’est peut-être le début d’un résultat que les organisateurs ont voulu atteindre.

Source de l'article : cliquez-ici