Médias / Ils doivent se conformer à la réglementation : Grine rappelle...

Médias / Ils doivent se conformer à la réglementation : Grine rappelle à l’ordre chaînes TV et sites électroniques

89
SHARE

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, qui a effectué, hier, une visite de travail dans la wilaya de Boumerdès, a déclaré dans un point de presse que les médias exerçant en Algérie sont appelés à se conformer à la réglementation en vigueur.

Ainsi toutes les télévisions et tous les journaux électroniques privés doivent s’identifier et respecter le cahier des charges, a indiqué le ministre, qui a assisté à une conférence présentée par le directeur du journal La Tribune, Hassan Bachir Chérif, portant sur les médias algériens et sur le droit du citoyen à avoir une information fiable. Le conférencier, qui a rappelé l’historique des médias algériens, s’est étalé longuement sur le combat des journalistes pour arracher la liberté d’expression.

Ce dernier n’a pas omis de mettre en exergue le rôle de l’Etat quant à cette indépendance et à la liberté de la presse en mettant, notamment les moyens financiers à la disposition de la corporation. Hassan Bachir Chérif, qui a insisté sur le professionnalisme et le patriotisme des journalistes pour défendre les intérêts du pays, a évoqué les cyberattaques dont fait l’objet l’Algérie ces derniers temps en pointant du doigt certains sites basés en Europe et au Maroc. Tout en se félicitant du travail des services de sécurité et des patriotes quant à la riposte de ces attaques, qui touchent les symboles de l’Etat algérien, il a dénoncé les relais internes.

Le conférencier est allé même jusqu’à dénoncer certains médias électroniques les taxant d’être à la solde de ces sites étrangers qui s’attaquent aux intérêts du pays. « Créée pour être indépendante, la presse est devenue privée car elle s’est placée du côté de l’argent », dira le directeur du journal La Tribune pour justifier la perte de l’indépendance de la presse. La crise économique que vit le pays crée un certain climat de désarroi dans la presse avec le risque de voir un grand nombre de journaux mettre la clé sous le paillasson, a-t-il prévenu. Dans ce cadre, le ministre a réitéré les efforts de l’Etat quant au maintien en vie des journaux, en distribuant équitablement la publicité de l’Anep.

L’amélioration des conditions socioprofessionnelles du journaliste, l’accès à l’information, l’installation de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel, prévue à la fin de l’année en cours, sont des engagements réitérés par le ministre qui a démenti les rumeurs concernant les consultations pour la constitution d’un nouveau gouvernement, car cela relève des prérogatives du président de la République, répondra-t-il.

Source de l'article : cliquez-ici