Blida: Les candidats au baccalauréat accompagnés psychologiquement par la police

Blida: Les candidats au baccalauréat accompagnés psychologiquement par la police

92
SHARE

Une campagne d’accompagnement psychologique à l’endroit des candidats au baccalauréat vient d’être entamée par le service de la santé et des activités sociales et sportives de la police de la Sûreté de wilaya de Blida en collaboration avec la Direction de l’éducation nationale, et ce au niveau des établissements scolaires de la wilaya.

Cette campagne qui s’inscrit dans le cadre de la politique engagée par la Direction générale de la Sûreté nationale, s’effectue à travers des visites pédagogiques de cadres de la Sûreté de wilaya de Blida, accompagnés de psychologues, qui exécutent un programme échafaudé de conseils et autres explications et orientations sur la manière de réviser les cours et de préparer son examen sans stress ou panique.

Ces conseils ont pour but, disent les spécialistes, de surmonter les états psychologiques qui pèsent sur les candidats à quelques jours des examens.
Dans le même sillage, les encadreurs ont conféré aux élèves des techniques à même de les aider à se débarrasser de la peur du syndrome de la page blanche et de croire en leurs capacités quant à la réussite.

Il est à noter que cette initiative a été très appréciée par les élèves qui en interactif avec les psychologues ont posé beaucoup de questions qui pourront les aider et les appuyer dans leur volonté de réussir cet examen.

Sur un autre plan, une campagne de sensibilisation sur les dangers de la consommation de drogue a été effectuée par la Sûreté de wilaya de Blida au profit des stagiaires de la formation professionnelle, laquelle campagne se terminera aujourd’hui 16 mai. Celle-ci a pour but d’éveiller les consciences des stagiaires sur les méfaits des psychotropes notamment sur leur santé aussi bien corporelle, mentale que psychique.

A travers leurs exposés, les cadres de la police leur ont fait prendre connaissance de l’influence de la prise de drogue sur la hausse de taux de crimes par besoin pressant de se procurer de l’argent pour combler le manque de drogue, lequel besoin pousse des fois à l’irréparable.

Source de l'article : cliquez-ici