Des textes de la déclaration universelle des droits de l’Homme traduits en...

Des textes de la déclaration universelle des droits de l’Homme traduits en tamazight

103
SHARE

Des textes de la déclaration universelle des droits de l’Homme et de la convention internationale de l’enfant ont été traduits en tamazight. Les documents ont été présentés lors d’une cérémonie de lancement, mardi 16 mai à Alger, organisée par le Haut commissariat à l’amazighité en collaboration avec le Système des Nations Unies.

Dans le cadre du Forum du HCA « Tamazight Tura », une lecture croisée des Objectifs de développement durable en Tamazight et en français a été donnée par les cadres du HCA.

Selon le Secrétaire Général du HCA, Si El Hachemi Assad, ces textes seront mis en ligne sur le site web du HCA, en collaboration avec l’Agence nationale d’information (APS). « Le lancement en Tamazight des ODD qui concernent la quasi-totalité des pays du monde, confère à notre langue une nouvelle dimension : l’universalité », a indiqué dans une allocution M. Assad, relevant que cette opération permettrait de propulser Tamazight vers le concert des langues de grandes civilisations fondées sur l’écrit. Il a relevé, en outre, l’importance de « marquer ce moment dans le contexte de la constitutionnalisation de Tamazight et à la veille du 22ème anniversaire de la création du HCA, soit plus de deux décennies d’action au service de l’amazighité en Algérie », a-t-il ajouté.

Il a, à cet égard, estimé que « les récentes avancées politiques et constitutionnelles sont indéniablement des acquis majeurs, attendus et salués par l’essentiel des composantes de la nation », a-t-il dit, soulignant que « l’officialisation de Tamazight instaure de nouvelles conditions favorables à sa prise en charge et à son développement dans toutes les sphères de la société et ce, dans la nécessaire concertation et collaboration entre toutes les institutions et les acteurs concernés ».

Pour M. Assad, « le parachèvement en cours du cadre juridique d’application des dispositions de la Constitution permettra la dotation de Tamazight des conditions appropriées à sa promotion au plan culturel et l’instauration, au plan linguistique, des approches et outils scientifiques et académiques requis ».

Evoquant, par ailleurs, les activités du HCA, M. Assad a fait savoir qu’une session de formation, première du genre, destinée au personnel du corps des greffiers, est prévue les 20 et 21 mai 2017 à l’Ecole nationale des greffes de Dar El Beida (Alger), ainsi qu’une rencontre de concertation avec l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) le 23 mai dans l’objectif est de consolider la place de Tamazight dans le système de communication.

De son côté, le coordonnateur du Système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest, a indiqué que l’initiative de traduire les ODD en Tamazight « s’inscrit entièrement dans l’esprit de ces ODD et notamment d’inclusion et d’universalité », précisant que « cette démarche vient en appui à la volonté politique affichée au plus haut niveau de l’Etat algérien pour la promotion de Tamazight à travers, notamment sa constitutionnalisation et sa promotion au statut de langue nationale et officielle à la faveur de l’amendement de la constitution en 2016 ».

Il a estimé que le HCA a réalisé depuis sa création en 1995 de « grandes avancées » en matière de promotion de Tamazight dans les domaines de la traduction multilingue, la généralisation de l’enseignement de Tamazight, l’édition, la communication et la formation, considérant que ces acquis « reflètent la conjugaison des efforts du HCA et toutes les parties prenantes, institutions et ministères ».

« La traduction des ODD en Tamazight est une opportunité pour rendre plus visibles, à l’échelle mondiale, les avancées réalisées en Algérie dans la promotion de Tamazight », a-t-il ajouté, réaffirmant à cette occasion « la disponibilité du Système des Nations Unies à accompagner le gouvernement algérien dans ses efforts de promotion de Tamazight et également à poursuivre la coopération bilatérale avec le HCA à travers la traduction des textes fondamentaux de l’ONU comme la Charte des Nations Unies ».

Source de l'article : cliquez-ici