Désolation sur la plaine d’El-Outaya

Désolation sur la plaine d’El-Outaya

80
SHARE

La plaine agricole de la région d’El-Outaya (Biskra), promise, il y a dix années, à un statut de grenier du pays, se trouve aujourd’hui dans un état d’abandon et de désolation qui en dit long sur le manque d’études sérieuses et fiables pour son développement. Les montants colossaux mobilisés à l’époque pour son aménagement en parcelles, le raccordement aux eaux du barrage de Fontaine des Gazelles, la plantation de milliers de palmiers et d’arbres fruitiers n’auront, en définitive, servi qu’à son délabrement. Attribuée à des jeunes universitaires, sans aucune expérience dans le domaine agricole et sans encadrement, cette plaine aux grandes potentialités serait sur le point d’être affectée à de nouveaux investisseurs.

Source de l'article : cliquez-ici