Une tradition qui s’installe d’année en année : Le village Imaloussen fête...

Une tradition qui s’installe d’année en année : Le village Imaloussen fête le lait

133
SHARE

Les villageois font connaître leur savoir-faire en matière de production de lait qui les a intronisés champions d’Algérie de production laitière.

Imaloussen est le village qui produit le plus de lait en Algérie. Le classement remonte à quelques années, mais sa vocation d’élevage de vaches laitières est jalousement perpétuée malgré les difficultés. Justement c’est dans cette optique, que les villageois célèbrent chaque année, la fête du lait. Cette année, la cinquième édition se tiendra samedi 20 mai sur la place du village. Habituellement, cette manifestation située entre le culturel et l’économique se déroule dans une ambiance de fête et de joie collectives. Pas que ça, car les villageois de Imaloussen, village situé dans la commune de Timizart daïra de Ouaguenoun, 20 km au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou relancent chaque année ce défi de perpétuer l’organisation de la traditionnelle fête du lait.

Selon le communiqué diffusé par le comité de village, la volonté de perpétuer la tradition est motivée par l’importance économique et sociale que procure cet évènement ainsi que l’engouement constaté lors des éditions précédentes. Un engouement des partenaires locaux et nationaux qui activent dans le domaine agricole et laitier. Cette fête qui dure le long d’une journée rassemble en fait sur la place du village un grand nombre d’éleveurs de la région. Ils viennent exposer leurs produits tirés de leurs propres vaches laitières. Par cette fête, les villageois font connaître leur savoir-faire en matière de production de lait qui les a intronisés champions d’Algérie de production laitière. Cette fête, en plus d’être une occasion de promouvoir leur savoir-faire, est la meilleure occasion pour exposer les problèmes qu’ils rencontrent durant toute l’année.

L’élevage bovin en général connaît des difficultés énormes dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Certains agriculteurs rencontrés lors des multiples actions de protestation, évoquaient des problèmes liés essentiellement aux différents aliments de bétail difficiles à trouver. Quand ils arrivent à en trouver, les éleveurs rencontrent un autre problème lié aux prix excessifs. Certains éleveurs évoquent l’emprise d’une véritable maffia de l’aliment de bétail. Dans certains endroits, des hangars destinés à des activités industrielles sont carrément transformés en dépôts de stockage du foin et d’aliments par des spéculateurs qui provoquent la pénurie. Une fois installée, la pénurie engendre automatiquement la hausse des prix.

Par ailleurs, il est à noter que les objectifs de la fête sont divers. Une fois installée comme une tradition, la fête pourra également servir de segments de développement du tourisme. La région peut en effet promouvoir l’activité touristique en utilisant cette tradition. Parallèlement à cet événement, la fête pourrait participer à l’essor du produit local du terroir. En effet, la wilaya de Tizi Ouzou regorge de produits agricoles du terroir et le lait l’est par excellence. Enfin, rappelons que si les villageois de l’Imaloussen font la fête durant une journée, ils consacrent toute l’année à travailler et à affronter les difficultés. Les services concernés qui répondent toujours à l’appel des agriculteurs sont appelés à redoubler d’efforts pour développer ce créneau dans la wilaya de Tizi Ouzou en bannissant tous les obstacles rencontrés par les éleveurs.

Source de l'article : cliquez-ici