Air Algérie envisage de nouvelles lignes vers l’Afrique et l’Amérique du Nord

Air Algérie envisage de nouvelles lignes vers l’Afrique et l’Amérique du Nord

100
SHARE

Air Algérie entend inaugurer de nouvelles lignes vers des pays africains et nord-américains. Selon Zoheir Houaoui, Directeur commercial de la compagnie, de nouvelles lignes vers le Cameroun et le Gabon seront prochainement lancées, en attendant d’obtenir la certification lui permettant de desservir des villes américaines, dont New York.

Zoheir Houaoui a expliqué lors de son passage ce jeudi 18 mai 2017 à la Radio Chaîne III que ce projet de « conquête des marchés
africains et nord-américain » est inscrit au titre du programme de développement de la compagnie aérienne.

Il a expliqué que Air Algérie entend bien profiter de la prochaine mise en service de la nouvelle aérogare de l’aéroport Houari Boumediene, parallèlement au plan de renouvellement de la flotte, pour augmenter le nombre de ses passagers, estimés annuellement quelque 6 millions.

M. Houaoui a révélé que la compagnie envisage dans une première phase de multiplier ses services auprès des destinations déjà existantes vers l’Afrique de l’Ouest. Air Algérie inaugurera par la suite, selon ses dires, de nouvelles dessertes, vers le Cameroun et le Gabon notamment.

Selon le même responsable lors de son entretien avec la Radio algérienne, la compagnie aérienne veut aller « au-delà de la ligne Alger-Montreal en ouvrant d’autres lignes vers le continent américain, dont Alger-New York. Il a toutefois précisé que cette démarche nécessitaient au préalable un processus d’audit et de certification.

Un arrêt « intempestif »

Le Directeur commercial de la compagnie est également revenu sur la précédente grève du personnel de maintenance, mardi 16 mai 2017. Il a qualifié cette grève d’ »arrêt intempestif », motivé principalement par des revendications d’ordre salarial.

Il a affirmé que ce mouvement de grève « n’était pas annoncé », raison pour laquelle la compagnie n’a pas pu prendre des pré-dispositions pour y remédier.
Dés l’annonce de celui-ci, explique-t-il, la direction de l’entreprise s’est empressée d’établir un dialogue avec les grévistes par suite duquel ont été traités les problèmes posés par ces derniers, afin de mettre fin aux désagréments causés aux passagers.

Source de l'article : cliquez-ici