Débrayage hier à l’INTHT de Tizi Ouzou: Les travailleurs réclament les primes...

Débrayage hier à l’INTHT de Tizi Ouzou: Les travailleurs réclament les primes des opérations hors budget

9
SHARE

L’Institut national des techniques hôtelières (Intht) de Tizi Ouzou était paralysé mardi dernier par un mouvement de grève initié par le personnel affilié à la section syndicale Ugta de l’établissement.
Le débrayage annoncé depuis plusieurs jours trouve ses motifs, comme l’ont signalé les grévistes, dans les reproches qu’ils ont à l’égard de leur directeur. Ce n’est pas le premier débrayage, mais les causes sont les mêmes, dénotant la colère profonde des protestataires qui réclament depuis des mois le remboursement des revenus provenant des primes hors budget.

Les grévistes rappelaient en fait que le règlement de ce point a été une promesse faite par les responsables lors de la dernière rencontre. Face à cette situation de blocage, ajoutent-ils, les travailleurs de l’hôtel ont décidé à l’unanimité d’enclencher un débrayage hier pour protester et surtout rappeler l’engagement et les promesses faites par la tutelle de prendre en charge les revendications légitimes.

Par ailleurs, à ces revendications d’ordre socioprofessionnel qui ont motivé les débrayages connus par cet établissement ces deux dernières années, vient s’ajouter un autre point qui n’était pas à l’ordre du jour des dernières grèves. En effet, les travailleurs ont soulevé, lors de la dernière assemblée, un autre point relatif au droit du travail et du recrutement. Les grévistes accusent en fait ouvertement le chef du personnel par intérim et d’autres complices qu’ils ne citent pas, d’avoir éliminé une prétendante au poste d’attachée principale d’administration afin de recruter une personne de leur entourage.

En effet, les travailleurs de cet établissement touristique ont initié par le passé plusieurs débrayages pour les mêmes revendications. Depuis ces deux dernières années, en effet, l’Intht connaît un véritable tumulte à cause des problèmes socioprofessionnels des travailleurs. Par ailleurs, il est à noter que l’établissement, spécialisé dans la formation des techniciens de l’hôtellerie, a formé plusieurs générations. Actuellement, ils font le bonheur de bon nombre d’établissements à travers l’Algérie.

Par la qualité de leur formation, ces jeunes sortis de l’Intht de Tizi Ouzou ne trouvent en effet aucune difficulté à se faire recruter dans les plus prestigieux établissements nationaux de haut standing. Ces dernières années, avec l’émigration de beaucoup de jeunes Algériens au Canada, il est constaté que la formation dispensée dans cet établissement de Tizi Ouzou est fortement appréciée dans ce pays.

C’est le même constat en Europe avec des jeunes qui sont recrutés dans des établissements hôteliers des pays de l’Union européenne qui ne badine pourtant pas avec la qualité du savoir-faire. Enfin, le dialogue recherché par les travailleurs est incontestablement la meilleure voie pour restaurer la stabilité de cet établissement prestigieux qui fait honneur à l’Algérie. Il fait honneur, mais il est inévitable également qu’il participe activement au développement du tourisme dans notre pays et dans la wilaya de Tizi Ouzou particulièrement.

Source de l'article : cliquez-ici