Le Maroc accuse un diplomate algérien d’avoir frappé le numéro 2 de...

Le Maroc accuse un diplomate algérien d’avoir frappé le numéro 2 de son ambassade aux Caraïbes

126
SHARE

TSA
Le Maroc accuse un diplomate algérien d’avoir frappé le numéro 2 de son ambassade aux Caraïbes

Un diplomate marocain a été agressé, jeudi 18 mai dans les Caraïbes, par un diplomate algérien, affirment les médias et les autorités marocaines.

Mohamed Ali Khamlichi, numéro deux de l’ambassade du Maroc à Sainte-Lucie, aurait été frappé lors d’une rencontre internationale par Soufiane Mimouni, directeur général au ministère algérien des Affaires étrangères. Le diplomate marocain a été transporté à l’hôpital et une plainte a été déposée contre l’Algérien, affirme le site le360.ma qui publie des photos du responsable marocain à terre.

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a confirmé l’incident auprès de l’agence AFP : “Arriver ainsi à transgresser tous les us et coutumes diplomatiques, de la part d’un haut diplomate, troisième personnage du MAE algérien, c’est grave. Ce genre d’extrême, jusqu’à l’agression physique, c’est unique dans les annales”.

Le diplomate marocain agressé par Soufiane Mimouni. (Source Photo : le360.ma)

Les circonstances de l’incident ne sont pas claires. Mais, selon les médias marocains, il s’est produit lors d’une réunion du Comité spécial des Vingt-Quatre (C24) de l’ONU sur la décolonisation. Le Maroc a visiblement cherché à imposer ses propres « représentants des populations du Sahara » à la place du Front Polisario.

« Chaque année, un représentant du Polisario (…) vient s’exprimer devant ce comité en sa qualité de “représentant des populations du Sahara occidental”. Or, les populations du Sahara occidental ont des élus locaux qu’ils ont choisis pour les représenter. Des élus de Laâyoune et de Dakhla se sont déplacés à cette réunion aux Caraïbes », explique le360.ma, un site proche du Palais royal.

“Au cours de la réunion, Soufiane Mimouni, directeur général du MAE algérien, a agressé physiquement l’adjoint de notre ambassadeur à Sainte-Lucie”, a, pour part, accusé un haut responsable marocain auprès de l’AFP“Notre diplomate a dû partir à l’hôpital, la réunion a été interrompue, une plainte a été déposée”, a ajouté le même responsable, sans fournir de détails précis sur l’altercation.

Le Maroc accuse un diplomate algérien d’avoir frappé le numéro 2 de son ambassade aux Caraïbes

Source de l'article : cliquez-ici