Benghebrit en passe de gagner son pari: Bac, la dernière ligne droite

Benghebrit en passe de gagner son pari: Bac, la dernière ligne droite

78
SHARE

La fin sonne aujourd’hui pour l’édition du bac 2017. Une édition qui s’achève visiblement sans scandale mais qui a été marquée par la publication des sujets sur les réseaux sociaux après le début des épreuves.
Salima Akkouche – Alger (Le Soir) – Soulagement pour les candidats aux épreuves du baccalauréat et de leurs parents. C’est aujourd’hui que s’achève l’édition du bac 2017. C’est aussi la délivrance pour le ministère de l’Education qui doit être sur les nerfs depuis dimanche dernier, premier jour du début des épreuves.

Les candidats issus des filières littéraire, philo, mathématiques, gestion-économie ont achevé depuis hier leur série d’épreuves. Cependant, la semaine des épreuves du baccalauréat va se clôturer aujourd’hui avec les candidats des filières scientifiques et des langues étrangères qui passent leurs dernières épreuves.
Pour les scientifiques, ce sont les épreuves de l’histoire-géo et de philosophie qui vont marquer la fin du bac 2017, les candidats de la filière des langues étrangères doivent composer avec une troisième langue comme épreuve finale.

Le ministère de l’Education semble avoir réussi, jusqu’à hier en tout cas, à faire front à la fuite des sujets des épreuves du baccalauréat. Mais cette édition aura été marquée par la mise en ligne des sujets d’examens après quelques minutes du début des épreuves. Un phénomène de déstabilisation qui a duré tout au long des épreuves. Hier encore, les sujets de la philosophie et de la physique ont été mis en ligne, seulement dix minutes après l’ouverture des enveloppes contenant les sujets de l’examen. Pourtant, depuis le deuxième jour des épreuves, le ministère de l’Education a opté pour la restriction de l’accès au réseau internet, une mesure qu’il a pourtant exclue. Mais, il a été finalement contraint de recourir à cette solution en raison de la large diffusion des sujets sur le net après leur distribution.

Cependant, la perturbation de l’accès au réseau internet via l’ADSL, la 3G ou la 4G, et le blocage des réseaux sociaux n’ont pas mis fin au problème.
Pour le ministère de l’Education, la mise en ligne des sujets après le début des épreuves, alors que les candidats étaient déjà en classe, n’a eu aucun impact sur le déroulement de l’examen.

Ce département a promis, toutefois, des sanctions à l’encontre des auteurs. Par ailleurs, le ministère de l’Education a enregistré 9 496 absences, au deuxième jour du bac.
Au total, 96 000 candidats se sont absentés durant les deux premiers jours des épreuves dont 98% sont des candidats libres.

Le ministère de l’Education a également enregistré 154 cas de tentatives de fraude durant cette période.
La ministre de l’Education qui ne s’est pas exprimée depuis le coup d’envoi des épreuves du baccalauréat attendrait, selon son département, la fin des épreuves pour s’exprimer sur le déroulement de cette édition. Les résultats du bac seront affichés, au plus tard, le 15 juillet prochain.

Source de l'article : cliquez-ici