Djelida: 3 morts et 3 blessés par inhalation de gaz d’échappement dans...

Djelida: 3 morts et 3 blessés par inhalation de gaz d’échappement dans un réservoir d’AEP

68
SHARE

Des 6 ouvriers de l’ONYD qui s’affairaient à l’entretien d’un réservoir d’eau potable situé dans la fraction des El Athamnia, de la ville de Djelida, 3 d’entre eux ne sont pas rentrés chez eux, mardi soir, car, leurs dépouilles gisent au niveau de la morgue de l’hôpital Makour-Hamou de Aïn Defla. Quant aux 3 autres, ils ont été admis au service de réanimation de l’Hopital de Khemis Miliana.

Il était 15h de l’après-midi, mardi, où la température dépassait les 45°, munis d’une motopompe aspirante et foulante, les premiers sont entrés dans le réservoir en béton, large de 3 m et profond de 6 m. Leurs collègues restés à l’extérieur voyant que les premiers ne donnaient plus signe de vie sont descendus dans le réservoir, un à un pour ne plus remonter. Il a fallu que des badauds, intrigués, donnent l’alerte parce qu’un des ouvriers a pu être remonté à l’air libre vivant, mais asphyxié et évacué sur les UMC.

Quand les secouristes de la Protection civile, munis de masques à oxygène, ont pénétré à leur tour dans le réservoir, ils ont découvert les 5 corps dont 3 ne donnaient plus signe de vie. A l’aide du matériel nécessaire, ils les ont remontés. Les 3 ouvriers décédés sont âgés respectivement de 26, 36 et 50 ans. Leurs dépouilles ont été transférées vers la morgue de l’hôpital Makour-Hamou de Aïn Defla, tandis que les 3 autres ouvriers, asphyxiés, mais vivants, sont âgés de 31, 36 et 38 ans.

Ils ont été évacués sur les UMC de l’hôpital de Khemis Miliana. Négligence, ignorance, mauvaise formation ou pas de formation du tout ? C’est à l’enquête ouverte par la gendarmerie de répondre à ces questions.

Source de l'article : cliquez-ici