Fédération algérienne de karaté-do: Ould Ali appelle à protéger les athlètes du...

Fédération algérienne de karaté-do: Ould Ali appelle à protéger les athlètes du conflit

68
SHARE

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a indiqué jeudi que son département comptait introduire de « nouveaux réglages » dans les textes régissant le sport algérien, afin d’éviter la situation dans laquelle s’est retrouvée la Fédération algérienne de karaté-do (FAK) qui a placé l’athlète « au centre des conflits dans un environnement négatif ».

« Nous comptons introduire de nouveaux réglages dans les textes régissant le sport algérien, textes auxquels vont contribuer l’ensemble des acteurs du mouvement sportif national basé sur le principe de bonne gouvernance », révèle le communiqué du ministère (MJS).

« La situation de la FAK a placé l’athlète au centre des conflits dans un environnement négatif alors qu’il doit être au centre des intentions tant de sa Fédération que du MJS », a ajouté M. Ould Ali en marge d’une rencontre avec les athlètes des différentes sélections nationales de la discipline.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a parlé de « léthargie », de « conflits internes » et de « dysfonctionnements voire d’infractions » ayant caractérisé la FAK, a invité les membres du directoire de l’instance fédérale actuellement en place à travailler en « toute transparence pour asseoir une politique claire de sélection de l’élite sur la base de critères connus de tous », avec comme principal objectif « remettre de l’ordre dans cette discipline et lui faire retrouver sa place au niveau international ».

  1. Ould Ali a expliqué aussi être intervenu pour « corriger une injustice et combattre les abus et la manipulation », sans donner de détails.

Dans une lettre adressée au MJS jeudi dernier, la Fédération internationale de karaté-do (WKF) a demandé de « faciliter » l’organisation d’une assemblée élective (AGE) et de trouver, dans « un délai de 45 jours », une solution aux « dysfonctionnements » que vit la FAK depuis plusieurs mois.

L’Union des fédérations africaines de karaté (UFAK) a également adressé une lettre au MJS, dans laquelle il est expliqué que le Comité exécutif de l’UFAK joint son avis à celui du président de la WKF quant à la dissolution du directoire et l’organisation de l’AGE par les membres de l’Assemblée générale de la FAK.

Aboubaker Mekhfi a été désigné fin mai par le MJS à la tête d’un directoire pour gérer les affaires de la FAK, secouée depuis des années par une instabilité dans sa direction, en attendant l’organisation d’une AGE.

Source de l'article : cliquez-ici