L’opération sera concrétisée mardi prochain: L’APN finalise ses instances

L’opération sera concrétisée mardi prochain: L’APN finalise ses instances

105
SHARE

C’est mardi prochain que les divers postes de responsabilité, 45, au sein des diverses instances de l’Assemblée populaire nationale seront officiellement pourvus lors d’une séance plénière.
Mohamed Kebci – Alger (Le Soir) – Une séance de pure forme puisque la répartition de ces postes s’est effectuée la semaine dernière entre les groupes parlementaires majoritaires selon le second alinéa de l’article 13 de la loi organique fixant l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée populaire nationale et du Conseil de la Nation ainsi que les relations fonctionnelles entre les chambres du Parlement et le Gouvernement, faute d’avoir pu s’entendre sur une liste commune comme le stipule le premier alinéa dudit article.

Une répartition qui a souri au FLN qui s’est vu octroyer la bagatelle de 18 postes (3 postes de vice-président de l’Assemblée, la présidence de cinq commissions, le poste de vice-président pour cinq autres commissions et celui de rapporteur pour cinq autres commissions), au RND qui a arraché trois postes de vice-président de l’APN, 4 postes de président de commission et autant de postes de vice-président et de rapporteur de commission, le MSP un poste de vice-président de l’assemblée, un poste de président de commission, un poste de vice-président de commission et un poste de rapporteur de commission au même titre que le groupe parlementaire des indépendants. Quant au TAJ, il s’est vu accorder le poste de président d’une commission, celui de vice-président d’une commission et, enfin, celui de rapporteur d’une troisième commission.

C’est ainsi qu’avant cette séance de vote prévue donc, mardi prochain, les 5 groupes parlementaires présents dans ces structures ont déjà pourvu pour certains d’entre eux, les postes qui leur sont revenus. A ce titre, le FLN, qui a préféré opter pour la désignation dans l’attente de la reprise du procédé de l’élection dès la seconde année de la législative qui vient de démarrer, a désigné ses représentants au sein du bureau de l’assemblée et ceux des bureaux des commissions permanentes. Hadj Laïb, Moussa Oudja, Djamel Bouras et Abdelkader Hadjoud seront les quatre vice-présidents FLN qui épauleront le président de l’Assemblée également issu, lui, de l’ex-parti unique.

Pour la présidence des cinq commissions revenues au parti, la direction du FLN a choisi Abdelhamid Si-Affif qui revient ainsi à la tête de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de l’émigration, Chérif Nezar pour la commission des affaires juridiques et administratives et des libertés, Toufik Torch pour la commission des finances et du budget, Mohamed Djahed pour la commission de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement et Abdelouahid Bouabdallah pour la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle.

Quant aux postes de vice-président de commission, Nabila Benboulaid, Amel Guerroua, Mohamed Nadjem, Saida Mekki et Chaif Akkacha représenteront le FLN au sein respectivement des commissions des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification, de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement, de la défense nationale, de la culture, de la communication et du tourisme et celle de la jeunesse et des sports et de l’activité associative.

La direction de l’ex-parti unique a également désigné comme rapporteurs de commissions Nora Boudaoud (commission des finances et du budget), Ahmed Chaâl (commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses), Belhadj Bensalem (commission de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement), Souad Tahar-Djebbar (commission de la défense nationale) et enfin Nabila-Ahlem Mohamed (commission de l’habitat, de l’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement du territoire).

Le RND opte pour l’élection
L’ennemi-intime du FLN, le RND, a opté, lui, pour l’élection de ses représentants. Vote opéré mardi dernier et à l’issue duquel ont été élus vice-présidents de l’Assemblée, Boudjemaâ Tourchi, Amine Senoussi et Fouzia Bensahnoune, seule femme à seconder Said Bouhadja. Aussi, les postes de présidents de quatre commissions permanentes sont revenus respectivement à Messaoud Boudradji (commission de la défense nationale), Fouad Benmérabet (commission des affaires économiques, affaires, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification), à Larbi Hessafi (commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses) et à Ratiba Ayad (commission de la jeunesse et des sports et de l’activité associative).

Autres postes pourvus, ceux de vice-présidents des commissions des finances et du budget, de celle de l’habitat, de l’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement du territoire, de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle et de celle des affaires juridiques et administratives et des libertés, revenus respectivement à Ferhat Chayekh, Hafnaoui Touir, Saad Zouitene et Yahia Kebir.
Par ailleurs, Mohamed Baba-Ali, Kamal Bouchoucha, Mourad Taoues et Asma Merouani ont été élus pour les postes de rapporteurs respectivement des commissions des affaires étrangères, de la coopération et de l’émigration, des transports et des télécommunications, de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement, de la culture, de la communication et du tourisme.

TAJ, MSP et les indépendants en attente
Chez les autres groupes parlementaires qui siégeront dans ces instances de l’Assemblée, TAJ, MSP et indépendants, le choix ne semble pas encore être fait. A l’exception du poste d’adjoint de Said Bouhadja que le parti que préside Abderezzak Mokri a désigné en la personne de l’ancien ministre Smail Mimoun, le parti ayant arraché la présidence de la commission de l’habitat, de l’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement du territoire au moment où le parti de Ammar Ghoul s’est vu attribuer le pilotage de la commission de la culture, de la communication et du tourisme et deux autres postes de vice-président et de rapporteur dans deux autres commission comme c’est le cas pour le MSP et le groupe parlementaire des indépendants.

Source de l'article : cliquez-ici