Musée Ahmed-Zabana d’Oran: Exposition sur la monnaie numide

Musée Ahmed-Zabana d’Oran: Exposition sur la monnaie numide

84
SHARE

Le visiteur de l’exposition sur la monnaie algérienne, inaugurée dimanche au musée public national Ahmed-Zabana à Oran, plonge dans l’histoire monétaire et économique du royaume de Numidie.

Intitulée : «monnaie numide algérienne», cette exposition vise à faire découvrir les monnaies remontant à l’ère de la Numidie et à valoriser ces monnaies parmi les plus anciennes conservées par le musée, a souligné le directeur de cet établissement muséal, notant que les monnaies de Numidie sont algériennes, les plus anciennes qu’a connues le pays. Dans ce cadre, Salah Amokrane a déclaré: «Si nous parlons de la monnaie algérienne, il faut remonter notre histoire à plus de 2 200 ans, lorsque le roi Massinissa avait instauré la monnaie et, après lui, Syphax, Juba II et autres.»

Cette exposition comporte 15 pièces de monnaie, accompagnée d’illustrations pour les faire connaître aux visiteurs et enrichir la culture monétaire par des informations historiques, politiques, économiques, ainsi que traduire leurs symboles, a souligné l’attachée de conservation du musée Ahmed-Zabana. Ces monnaies concrétisent le legs culturel du royaume de Numidie où paraissent des pièces aux effigies de rois dont Massinissa, Syphax, Juba II, Ptolémée et autres ainsi que des animaux, notamment le cheval en divers mouvements, qui avait chez les Numides une signification et une symbolique, a expliqué Boulefraâ Sara. L’écriture sur les pièces de monnaie puniques est en expressions complètes et abrégées, alors que les monnaies de la Maurétanie césarienne portent une expression complète sur un style romain, comme celles de Juba II et de son fils Ptolémée, selon la responsable de cette exposition.

Les pièces de monnaie numide étaient frappées en plomb, bronze, cuivre et argent et n’étaient pas utilisées uniquement dans le pays, mais circulaient dans les échanges commerciaux. Leur utilisation hors Numidie signifiait la prospérité et la force de la monnaie numide, a-t-on évoqué. Cette exposition comporte une monnaie en bronze à l’effigie de la ville de Cirta (Constantine), la capitale de la grande Numidie, écrite en langage ancien.

Cette monnaie se trouve parmi une collection de monnaies numides que recèle le musée public national Ahmed-Zabana, a fait savoir Sara Boulefraâ, soulignant que cette monnaie était réalisée à l’effigie de villes, à l’époque de Massinissa et Syphax.
Cette exposition, qui se poursuivra jusqu’au 30 juin en cours, renferme des cartes sur le royaume de Numidie, les sites de son déploiement et des informations sur ses rois en 150 avant J-C.

Source de l'article : cliquez-ici