Un mode de vie plus sain permettrait d’éviter 40% des cancers

Un mode de vie plus sain permettrait d’éviter 40% des cancers

374
SHARE

TSA
Un mode de vie plus sain permettrait d’éviter 40% des cancers

Un rapport annuel émanant de l’Institut national français du Cancer (INCA), publié jeudi 15 avril, souligne l’importance du mode de vie dans la lutte contre les cancers.

Surveiller son alimentation et faire du sport

Selon l’INCA, 40% des pathologies pourraient être évitées. Pour cela, il est recommandé de ne pas fumer, d’éviter l’alcool, de manger mieux et de bouger. Peu importe l’âge ou le sexe, une alimentation convenable reste l’une des solutions majeures à la lutte contre le développement des cancers. Selon ce rapport, « 20 à 25% des cancers sont imputables aux comportements alimentaires ».

En cause ? « L’excès de viandes rouges et de charcuteries, la faible consommation de fruits et de légumes et de fibres, le surpoids et l’obésité et l’insuffisance de pratique d’activité physique ».

Parmi les facteurs augmentant le risque de cancers, on retrouve par ailleurs la consommation de « sel et d’aliments salés et la prise de compléments alimentaires à base de bêtacarotène ». Pour les facteurs réduisant le risque de cancers, il y a bien sur l’activité physique mais aussi la consommation de fibre alimentaire et l’allaitement.

L’environnement joue également un rôle dans le développement des cancers avec 5 à 10% des pathologies qui y sont liées. Certains « agents physiques, chimiques ou biologiques présents dans l’atmosphère, les sols, l’eau, les médicaments ou l’alimentation » peuvent s’avérer dangereux pour les personnes qui y sont régulièrement exposées.

Alcool et tabac

Bien que le taux de mortalité par cancer soit plus élevé chez l’homme que chez la femme, ce taux diminue plus rapidement du côté des hommes. Cette tendance est « liée à la baisse de la consommation d’alcool et de tabac chez l’homme », précise le rapport de l’INCA.

Le tabac est impliqué dans le développement de 17 localisations de cancers comme ceux du poumon, de l’œsophage, de la bouche ou encore de l’estomac. Il « est le premier facteur de risque évitable de mortalité précoce par cancer », en France et dans le monde expliquent les chercheurs.

Quant à l’alcool, sa consommation augmente le risque de développer un cancer dans 7 localisations. Sont notamment cités, les cancers de la bouche, du larynx, du colon-rectum, du sein ou du foie.

« Le risque de cancers augmente quel que soit le type de boissons et de manière linéaire avec la dose consommée pour la majorité des localisations cancéreuses. Aucun seuil de consommation sans risque n’a été identifié, et même une consommation faible ou modérée d’alcool augmente le risque de cancers », préviennent les chercheurs de l’INCA.

Un mode de vie plus sain permettrait d’éviter 40% des cancers

Source de l'article : cliquez-ici