14e édition du grand prix international d’Alger de récitation du Coran

14e édition du grand prix international d’Alger de récitation du Coran

106
SHARE

La 14ème édition du Prix international d’Alger de récitation, de psalmodie et d’exégèse du Coran a débuté samedi au Palais des expositions (Pins maritimes) avec la participation de 51 pays musulmans et la communauté musulmane établie dans les pays occidentaux.

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa a présidé la cérémonie d’ouverture du concours en présence de membres du Gouvernement, de représentants du corps diplomatique accrédité à Alger et de représentants de la société civile.

Intervenant à l’ouverture de cette manifestation organisée sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Mohamed Aissa a indiqué que ce concours comportait plusieurs volets dont des conférences animées par le jury ainsi que des expositions coraniques, des activités artistiques et des veillées organisées dans les mosquées.

D’autres volets de proximité seront organisés dans toutes les wilayas au niveau des mosquées, des écoles coraniques, des zaouias, des centres culturels islamiques et des radios régionales.

Composé de six membres algériens, tchadiens et bahreïnis, le jury est présidé par l’Algérien Mohamed Bourkab .

Lors de cette cérémonie, plusieurs acteurs sur la scène culturelle islamique ont été honorés à l’instar de Said Chibane, Abdelouahab Hamouda, Cherifi Belhadj, Hadja Meriem et le calligraphe Mohamed Cherifi.

Le prix international d’Alger de récitation, de psalmodie et d’exégèse du Coran a été institué en 2003 sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Ce prix se veut être une tradition à travers laquelle des récitants venus de plusieurs pays musulmans concourent pour ce prix. Il reflète également l’intérêt particulier que l’Algérie porte au Saint Coran et l’attachement du peuple Algérien à ce livre sacré.

Un concours national d’encouragement des jeunes récitants du Coran sera également organisé et destiné aux enfants de moins de 15 ans.

Les trois premiers lauréats du concours auquel prendront part des disciples de moins de 25 ans, recevront une récompense d’une valeur de 1.000.000 DA pour le premier, 800.000 DA pour le deuxième et 500.000 DA pour le troisième lauréat.

Pour les jeunes récitants de moins de 15 ans, les trois premiers lauréats recevront une récompense d’une valeur 500.000 DA pour le premier, 400.000 DA pour le deuxième et 300.000 DA pour le troisième.

D’autres prix seront remis aux participants à ce concours à l’occasion de Leilat el kadr (nuit du destin).

Source de l'article : cliquez-ici