“Aria di Francia” de Florence en Italie: Une distinction pour l’artiste-peintre Mohamed...

“Aria di Francia” de Florence en Italie: Une distinction pour l’artiste-peintre Mohamed Chafa Ouzzani

73
SHARE

Mohamed Chafa Ouzzani est à Florence, où il a rendez-vous avec “l’excellence” dans l’art  contemporain à la galerie d’art Mentana de Firenze. L’artiste-peintre nous reviendra avec dans ses bagages, l’aura honorifique de la membership card que lui a octroyée Giovanna Laura Adreani, la directrice artistique au titre de sa participation. Pour rappel, le vernissage a eu lieu au soir du 10 juin dans ce berceau de la Renaissance en Italie. Invité par la manifestation “Aria di Francia”, l’enfant de la médina de Yemma Gouraya accède ainsi au statut d’artiste professionnel et devient membre de la prestigieuse galerie d’art Mentana. Donc, il n’a fallu à Mohamed Chafa Ouzzani qu’une Nuit en bleu satin peint en technique mixte en 2017 pour éblouir la pléiade, forte d’une vingtaine d’artistes-peintres dont l’Italien Gianni Mattu, le Français Didier Gabriele ainsi que des sculpteurs d’audience universelle, au milieu desquels il a planté son chevalet jusqu’au 20 juin. “Une galerie de la Péninsule italienne qui avait exposé à Cannes (France) au mois de septembre 2016, m’a invité à l’exposition collective de Florence. Organisée à l’initiative d’Antonella Pintor et avec le concours de ‘La solo arte’, l’optique est d’offrir un espace de visibilité aux artistes, hôtes de l’Italie et qui symbolisent la perfection dans l’art moderne”, a déclaré l’artiste-peintre. Au chapitre médiatique, l’expo a été soumise à la critique d’art Daniela Pronestì et vice-directeur de la revue culturelle La Toscana. D’ailleurs, la télévision Toscana TV a médiatisé au mieux l’ensemble des participants, a-t-on su de notre interlocuteur. En ce sens, l’autre toile intitulée “La ville s’insurge” de Mohamed Chafa Ouzzani fut également sous les feux de la rampe et de l’œil d’expert du maître Giuseppe Carta, en sa qualité d’invité d’honneur de la manifestation. En ce sens, l’art de notre terroir s’exporte tout comme le génie algérien à Florence, la capitale de la région de Toscane qui s’enorgueillit tout comme notre Casbah d’Alger de figurer dans la richesse du patrimoine mondial de l’Unesco : “Exposer ses toiles à la galerie Mentana de Florence est l’événement auquel rêve tout artiste, eu égard d’abord au prestige séculaire de la galerie et parce que la ville de Florence s’irrigue de l’art et de l’excellence”, a conclu notre interlocuteur.

Source de l'article : cliquez-ici