Elles sont 3617 à avoir été radiées en 2017: Les Sarl ont...

Elles sont 3617 à avoir été radiées en 2017: Les Sarl ont la vie courte en Algérie

118
SHARE

Les entreprises du bâtiment et celles des grands travaux publics et hydrauliques sont les «chats maigres» révélés par les statistiques du Cnrc.
Les entreprises naissent et meurent, le fait est bien connu. Parmi ces dernières, les Sarl ou sociétés à responsabilité limitée semblent particulièrement mourir en bas âge. En effet, le nombre d’entreprises radiées du registre du commerce a été de 7677 en 2016 dont 3617 Sarl, soit 47% du nombre global des entreprises radiées, apprend-on auprès du Centre national du registre du commerce (Cnrc). Outre les Sarl, ont été radiées 2 954 entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (Eurl), 698 sociétés en nom collectif (SNC), 392 sociétés par action (SPA), sept groupes (groupement), quatre succursales (succ), trois établissements publics à caractère industriel et commercial (Epic), et deux sociétés en commandite simple (SCS), indiquent les statistiques du Cnrc.

Cette hécatombe semble frapper en premier lieu les entreprises du bâtiment, celles-ci sont au nombre de 936 à avoir été frappées par le syndrome de la mortalité infantile. Par secteur d’activité, elles sont suivies des entreprises de grands travaux publics et hydrauliques, soit 730 cas, de l’importation des matériels et produits liés au domaine de la quincaillerie, droguerie et articles de ménage, soit 550 cas, des entreprises des travaux d’électricité, soit 510 cas et de l’importation d’articles d’habillement et accessoires pour vêtements, soit 507. Dans cette démographie d’entreprises et par zones géographiques, Alger vient en tête des wilayas qui enregistrent le plus de disparitions.

La capitale a enregistré le plus grand nombre de radiations avec 2330 entreprises, suivie de la wilaya d’Oran avec 494 entreprises, de Sétif avec 459 entreprises, de Tizi-Ouzou avec 322 entreprises et de Constantine avec 309 entreprises. Il est néanmoins relevé que le nombre de radiations atteint en 2016 était en baisse de 7,1% par rapport à l’année 2015 durant laquelle 8305 entreprises. Selon une responsable au Cnrc, le taux des radiations du registre du commerce «se stabilise» ces dernières années après avoir atteint des «records» entre 2010 et 2012 quand le gouvernement avait décidé de supprimer l’exigence de l’extrait de rôle apuré pour effectuer une telle opération. «Aujourd’hui, cette disposition est entrée dans sa phase de maturation. Nous estimons, à notre niveau, qu’il s’agit de l’activité régulière», a-t-elle noté. En effet, depuis juillet 2010 les commerçants désirant radier leurs registres du commerce sont tenus de présenter l’attestation de situation fiscale au lieu de l’extrait de rôle apuré.

Avec 16 202 nouvelles entités inscrites au registre du commerce, le nombre d’entreprises créées en 2016 a augmenté de 4,7% par rapport à 2015. Ces entreprises ont été créées essentiellement dans les secteurs des travaux de bâtiment, avec 1 544 entreprises, des grands travaux publics et hydrauliques, avec 1 243 entreprises, des travaux d’électricité, avec 1 052 entreprises, des travaux d’étanchéité du bâtiment et de plomberie avec 886 entreprises et de peinture industrielle et de bâtiment, avec 879 entreprises.

Avec le total des nouvelles entreprises, le nombre global d’entreprises s’est élevé à 172.857 sociétés implantées notamment à Alger, soit 56.674 entreprises, à Oran, soit 13.873, à Sétif, soit 8083 et à Blida, soit 6 368. La part des entreprises étrangères représente 5,9% du total des personnes morales avec10.321 entreprises venant principalement de France, avec 2 017 entreprises, Syrie avec 1 198, Turquie, avec 906 entreprises, Chine, avec 879 entreprises, Tunisie, avec 721 entreprises, Egypte, avec 592 entreprises, Jordanie, avec 536 entreprises, Espagne, avec 511 entreprises et Liban, avec 493 entreprises.
En général, 29,52% des entreprises activent dans le secteur de production de biens, 32,23% dans les services, 19,89% dans l’import, 10,05% dans la distribution de gros et 6,9% dans la distribution de détail.
Les entreprises de la production artisanale représentent 0,81% tandis que celles de l’export sont de 0,6%.

Source de l'article : cliquez-ici