Le plan d’action du gouvernement présenté mardi soir: Les députés se mettent...

Le plan d’action du gouvernement présenté mardi soir: Les députés se mettent au boulot

41
SHARE

La journée du mardi s’annonce chargée pour les représentants du peuple.
Les élus du peuple devront retrousser les manches. Les 462 députés auront à débattre le Plan d’action dès mardi soir. Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune conduira son staff dans la soirée du 20 juin à l’APN pour étaler sa feuille de route. «Le Plan d’action sera présenté mardi soir devant les députés», a indiqué une source de l’APN. Prévue pour le 21 juin, soit le lendemain, le gouvernement a voulu faire vite. Ainsi, le président de l’APN a arrêté son planning en concertation avec le gouvernement bien avant la réunion, prévue aujourd’hui, avec les chefs des groupes parlementaires pour le même objectif.

Pour rattraper le temps perdu, l’Assemblée populaire nationale fera trois choses à la fois. Son président, Saïd Bouhadja, présidera mardi la réunion d’installation des structures parlementaires en plénière et juste après il réunira son bureau pour valider le planning fixé par le gouvernement. Dans la soirée, les députés seront conviés à la séance de présentation du Plan d’action. En plus clair, la journée du mardi s’annonce chargée pour les représentants du peuple.

Après un mois de congé payé, ces derniers marqueront officiellement la reprise. Ce qui n’est pas une simple affaire durant ces longues journées de jeûne. Plusieurs députés ont souhaité reporter l’examen du Plan d’action après la fête de l’Aïd, mais le gouvernement n’a pas voulu attendre plus. Ce dernier avait prévu au départ de présenter son Plan d’action pour demain 18 juin, mais à cause du retard mis par l’APN dans l’installation de ses structures il a fini par le reporter. Ce n’est pas tout. L’article 55 du règlement intérieur prévoit que le gouvernement doit remettre ses documents sept jours avant la présentation du Plan d’action. Le projet a été remis aux services de l’APN mercredi, soit juste après son adoption par le Conseil des ministres.

L’APN va sans doute adopter ce projet avant l’Aïd pour vite libérer le gouvernement. Le projet passera pour une simple lecture au sein du Conseil de la nation pour obéir juste à une procédure de conformité. Par ailleurs, il y a lieu de rappeler que lors de la réunion de mercredi dernier, le président Abdelaziz Bouteflika a tracé les grandes lignes à suivre tout en demandant à son gouvernement de ne pas recourir à l’endettement externe et de se contenter des ressources financières disponibles. Le Premier ministre aura donc la tâche de chercher où trouver l’argent qui servira à financer les projets en cours ou ceux à prévoir. Abdelmadjid Tebboune devra s’expliquer devant les députés sa méthode de travail. Ce qui n’est pas une affaire facile.

En ces temps de crise et avec le maintien des subventions de l’Etat aux produits de large consommation, qui coûtent énormément d’argent à l’Etat, le gouvernement Tebboune se retrouve devant un sérieux défi. Ce dernier compte appliquer une politique qui consiste à cibler les couches de la population qui devront bénéficier de l’aide de l’Etat. Selon le communiqué du Conseil des ministres, le Plan d’action du gouvernement Tebboune «s’inscrit dans la continuation de la mise en oeuvre du programme du président de la République».

Il s’articule notamment, précise le communiqué, autour du renforcement de l’Etat de droit, des libertés et de la démocratie, ainsi que la consolidation de la bonne gouvernance, la promotion de l’identité nationale et la préservation de la mémoire. L’amélioration du cadre de vie par l’offre de logements, l’accès aux énergies et à l’eau, et la préservation de l’environnement, l’amélioration du système national d’enseignement et de formation et la valorisation de la recherche scientifique et la modernisation du système national de santé, constituent aussi des priorités pour le gouvernement du nouveau Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune.

Source de l'article : cliquez-ici