CSC : Amrani partira, partira pas ?

CSC : Amrani partira, partira pas ?

81
SHARE

La question que se posent bon nombre d’observateurs et d’amoureux du club constantinois est la suivante : Amrani partira, partira pas ? La réponse sera connue d’ici la fin de la semaine, où il sera question de trancher quant à son avenir à la tête de la barre technique de l’équipe première, par les actionnaires et les patrons de l’ENTP. C’est toujours le suspense et rien n’est clair concernant l’avenir de Abdelkader Amrani auteur d’un bon travail avec le CSC qu’il a sauvé en le maintenant en Ligue 1 Mobilis. Les supporters du CSC sont très inquiets et veulent connaître le sort réservé au coach Amrani et cela dans les plus brefs délais, car ils ne veulent en aucun cas le voir partir ailleurs.
Les Sanafir contre son départ
Les supporters du CSC sont contre le départ d’Abdelkader Amrani de la barre technique et exigent son maintien dans les plus brefs délais, surtout si on sait que ce dernier est libre de tout engagement, sachant qu’il n’a signé qu’un contrat de six mois l’hiver dernier. Les Sanafir souhaitent que les patrons du CSC accélèrent les choses en renouvelant le contrat de l’entraîneur, afin qu’il puisse se concentrer sur son travail et préparer la prochaine saison dans une totale sérénité.
Il faut attendre la tenue de l’AG des actionnaires pour connaître son avenir
Mais il faut attendre tout d’abord la tenue de l’assemblée générale des actionnaires prévue ce mercredi à Alger au siège de l’ENTP pour connaître le sort réservé au driver des Vert et Noir en prévision du prochain exercice. Beaucoup de personnes dans l’entourage du club constantinois veulent voir Amrani reconduit à la barre technique pour un autre bail. Même si tous les indices indiquent que le coach Amrani sera maintenu à la tête de la barre technique, rien n’est encore sûr tant que l’AG des actionnaires n’a pas eu lieu.
Il est convoité par plusieurs clubs
Amrani Abdelkader, ce coach qui a confirmé ses qualités et son potentiel là où il est passé, ne veut pas anticiper les choses et préfère temporiser en rencontrant les dirigeants constantinois avant de trancher quant à son avenir. Même s’il est libre de tout engagement, il accorde la priorité au CSC. Abdelkader Amrani est convoité par plusieurs clubs de l’élite et il est trop demandé. Si les dirigeants n’accélèrent pas les choses, ils risquent de le perdre, car il ne va pas les attendre éternellement.

Source de l'article : cliquez-ici